NOUVELLES

La Fifa menace la RDC de la suspendre des compétitions internationales

07/03/2013 09:17 EST | Actualisé 07/05/2013 05:12 EDT

La Fédération internationale de football (Fifa) menace de suspendre la République démocratique du Congo de toute participation aux compétitions internationales si le ministre des Sports ne retire pas une circulaire qui contrevient aux règlements de son instance.

La Fifa demande au gouvernement de "reconsidérer la note circulaire", écrit le secrétaire général de la Fifa, Jérôme Valcke, dans une lettre adressée au ministre des Sports, Baudouin Banza Mukalay, et envoyée à la Confédération africaine de football (CAF) et à la Fédération congolaise de football (Fecofa).

Dans la circulaire datée du 29 novembre 2012, "plusieurs dispositions vont à l'encontre" de l'indépendance et de l'autonomie de la Fecofa, comme les "décisions unilatérales et contraignantes" ayant trait à la "gestion des ressources propres à la Fecofa ou encore à l'utilisation obligatoire de stades", relève Jérôme Valcke.

"En cas de mise en oeuvre contraignante, la Fifa se verrait obligée de sanctionner la Fecofa, ce qui signifierait très probablement une suspension à l'image d'exemples similaires survenus ailleurs", souligne Valcke dans son courrier.

Un telle sanction, rappelle-t-il, signifierait que "toute équipe nationale ou de club et que tout officiel de la Fecofa ne pourraient plus entretenir de relations sur le plan sportif", que ce soit à l'échelle continentale ou internationale.

"Il serait vraiment regrettable que la Fecofa se retrouve sanctionnée alors même que l'équipe de la RD Congo a encore toutes ses chances de qualification pour le Mondial-2014, sans parler des autres compétitions nationales et continentales", précise la lettre.

Le ministre des Sports n'était pas joignable jeudi après-midi pour commenter la mise en garde de la Fifa.

Le différend entre le ministre congolais Baudouin Banza Mukalay et la Fifa survient alors que la RDC a officiellement déposé en février sa candidature à l'organisation de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2019.

hab/pb/chc

PLUS:afp