NOUVELLES

La défense plaide qu'un ancien soldat condamné devrait éviter la prison

07/03/2013 03:00 EST | Actualisé 07/05/2013 05:12 EDT

SHILO, Man. - L'avocat d'un ancien adjudant reconnu coupable relativement à la mort d'un soldat dans un accident lors d'un entraînement en Afghanistan a demandé à un juge militaire de lui éviter la prison.

Le capitaine de corvette Patrice Desbiens, avocat de la défense, a recommandé que Paul Ravensdale soit puni en étant dégradé et en lui infligeant une réprimande sévère.

Au cours de l'audience sur la détermination de la peine devant une cour martiale au Manitoba, jeudi, M. Desbiens a plaidé que Ravensdale avait fait de son mieux dans une situation difficile, lors de l'exercice d'entraînement il y a trois ans.

Me Desbiens a plutôt placé la responsabilité sur les officiers supérieurs, qui ont confié trop de responsabilités à Ravensdale. L'adjudant n'était donc pas en mesure de se concentrer sur la sécurité des soldats.

La poursuite prétend plutôt que Ravensdale, maintenant à la retraite, a ignoré des mesures de sécurité au cours d'un exercice de mines antipersonnel, et qu'il devait passer quatre ans en prison.

L'adjudant Ravensdale menait un test de mines antipersonnel, en février 2010, lorsque l'un des engins explosifs a mal fonctionné et a projeté des centaines de billes d'aciers dans la mauvaise direction. Les projectiles ont tué le caporal Joseph Baker, qui avait 24 ans, et blessé quatre autres soldats.

Le 21 février dernier, le major Darryl Watts, un réserviste des Forces armées canadiennes, a évité la prison pour le rôle qu'il a joué dans cet accident. Il a cependant été rétrogradé au rang de lieutenant et a écopé d'une réprimande.

Le juge devrait prononcer la peine contre Ravensdale le 18 mars.

PLUS:pc