NOUVELLES

Fausse marijuana thérapeutique : 12 personnes arrêtées

07/03/2013 03:10 EST | Actualisé 06/05/2013 05:12 EDT

Après une longue enquête, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et le Service de police de Hamilton ont porté des accusations d'actes de gangstérisme dans ce qui a été décrit comme un cas extrême d'abus du Règlement sur l'accès à la marijuana à des fins médicales de Santé Canada.

Jeudi matin, 12 résidents de Hamilton, en Ontario, ont été arrêtés dans le cadre de cette enquête. Ces personnes auraient structuré un stratagème permettant de faire passer la production d'une lucrative installation illicite de culture de marijuana pour de la marijuana médicale et légale.

Quatre des 12 suspects font partie d'une même famille, les Gravelle, et un autre est leur avocat.

Les policiers croient que la famille et ses complices ont obtenu de façon frauduleuse des permis de production de marijuana en vertu d'un règlement de Santé Canada. Le groupe a alors été en mesure de mettre sur pied une installation de culture de marijuana rentable et en apparence légale, dont le réseau de distribution s'étendait jusqu'à Terre-Neuve-et-Labrador.

La GRC a livré plus de détails sur cette affaire lors d'une conférence de presse jeudi après-midi, au Détachement régional de Hamilton-Niagara, à Stoney Creek. La police a indiqué avoir saisi 240 plants de marijuana qui poussaient dans des remorques à deux adresses différentes de la même rue à Hamilton. Elle a ajouté qu'il était difficile d'évaluer la valeur pécuniaire de la marijuana.

Les suspects font face à plusieurs chefs d'accusations, notamment de participation aux activités d'une organisation criminelle, possession d'une substance réglementée dans le but d'en faire le trafic et de trafic d'une substance réglementée. Tous ont été libérés sous engagement à comparaître.

Ils devront comparaître en Cour provinciale de Hamilton le mois prochain.

PLUS:rc