NOUVELLES

Entente entre les Banques alimentaires du Canada et trois grands détaillants

07/03/2013 03:16 EST | Actualisé 07/05/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Les Banques alimentaires du Canada, dont celles du Québec, viennent de conclure une entente avec les détaillants Loblaw, Walmart Canada et Target Canada afin d'assurer un apport plus constant en nourriture et en produits ménagers.

Le nouveau Programme de collecte d'aliments permet de jumeler des banques alimentaires locales avec des détaillants en alimentation ou des magasins à grande surface ayant un département d'alimentation, partout au Canada, a-t-on annoncé jeudi.

Quelque 400 banques alimentaires au pays seront ainsi mises en lien avec 1500 magasins pour des collectes hebdomadaires de denrées.

Les Banques alimentaires du Québec participent au programme pancanadien. «C'est quelque chose qui se faisait un peu avant, mais de façon informelle, puisqu'il n'y avait pas d'entente nationale. Il y a quelques organisations qui pouvaient déjà aller dans les Walmart, dans le passé, pour prendre des denrées, mais là, on a formalisé les choses», a résumé en entrevue Zakary O. Rhissa, directeur général pour les Banques alimentaires du Québec.

D'autres détaillants donnaient déjà aux banques alimentaires, a-t-il pris soin d'ajouter.

«On a déjà des ententes avec d'autres partenaires agro-alimentaires aussi, comme les Métro, où nos membres ramassent déjà localement aussi et dans les SuperC. On a une campagne à venir avec eux, justement, qui est encore plus que de la récupération», a-t-il souligné.

La récupération a ses limites. «Ce qu'on veut davantage, c'est plus des partenariats à long terme dans lequel on va être capable de bâtir une campagne», a-t-il plaidé.

Les banques alimentaires disposent de peu de moyens, pour la collecte de denrées par camions, par exemple. Il leur est plus facile de pouvoir ainsi planifier que de recevoir un appel à la dernière minute, a-t-il expliqué.

Chaque mois, près de 900 000 Canadiens font appel à une banque alimentaire au pays, selon Banques alimentaires Canada. Il s'agit d'une hausse de 31 pour cent depuis la récession de 2008-2009.

Au Québec, ce sont 350 000 personnes qui font appel aux banques alimentaires locales.

À cause de cette augmentation, les banques alimentaires ont de la difficulté à répondre à la demande et à obtenir de façon constante des aliments de qualité, indique-t-on.

PLUS:pc