Enfant unique, enfant égoïste?

Publication: Mis à jour:
ANGRY CHILD
(Shutterstock) | Shutterstock

L’isolement – Votre enfant est seul, il est donc habitué à ce que l’attention soit centrée sur lui. Aidez-le à développer ses aptitudes sociales en invitant des amis à la maison ou encore des cousins et cousines. Il apprendra notamment le partage, tant des jouets que de l’attention.

La disponibilité – Contrairement à un enfant qui partage son temps avec des frères et sœurs, votre chérubin n’a personne. Il est normal qu’il vous demande plus de temps, plus d’attention. Il a besoin d’interaction. Prévoyez des activités avec lui, en plus de l’initier aux tâches quotidiennes sous forme de jeu.

Le sentiment de solitude – Un jour ou l’autre (4 ou 5 ans), il vous demandera pourquoi il est seul. Il est important de lui montrer le bon côté des choses, mais aussi de lui expliquer pour quelle raison vous n’avez pas d’autres enfants.

Montrer l’exemple – Comme il n’a aucun repère en tant que frère ou sœur, cadet ou aîné, la responsabilisation viendra de vous. Il n’a pas à jouer le rôle du grand ou encore à suivre l’exemple de l’aîné. Donc, faites-le participer aux tâches ménagères, sans le faire grandir trop vite en lui donnant trop de responsabilités.

L’écoute – Lorsqu’il revient de l’école ou de chez des amis, prenez le temps de lui demander comment sa journée s’est passée. Il n’a personne pour discuter, partager des secrets ou même s’obstiner. Et de grâce, si vous êtes un parent seul, n’en faites pas votre confident.

Crédit photo : FreeDigitalPhotos.net

CONTENU DE MARQUE