NOUVELLES

Dopage - Rasmussen réclame toujours 5,6 millions d'euros à Rabobank

07/03/2013 10:41 EST | Actualisé 07/05/2013 05:12 EDT

Le Danois Michael Rasmussen réclame 5,6 millions d'euros de dommages et intérêts à son ancienne équipe, Rabobank, pour "licenciement abusif en 2007", a-t-il réaffirmé jeudi devant un tribunal aux Pays-Bas, a rapporté l'agence ANP.

Le coureur assure que les dirigeants de la formation néerlandaise étaient "au courant des pratiques dopantes" le concernant et en conclut donc que son licenciement n'était pas justifié.

En première instance en 2008, Rasmussen avait obtenu 665.000 euros de compensation correspondant aux arriérés de salaire. Le Danois avait décidé de faire appel, jugeant le dédommagement insuffisant.

Rasmussen avait été exclu du Tour de France 2007 alors qu'il portait le maillot jaune pour avoir menti sur sa localisation avant le Tour et avait ainsi échappé aux contrôles antidopage inopinés. Il avait déclaré être au Mexique alors qu'il était en France et en Italie.

Le Danois, licencié par Rabobank, avait reconnu avoir menti à l'UCI mais a toujours affirmé que son employeur, la direction de l'équipe Rabobank, et nombre de ses équipiers étaient au courant de son véritable lieu de séjour.

Entendu comme témoin par le tribunal d'Arnhem jeudi, un ancien médecin de Rabobank a confirmé la version de Rasmussen.

Rasmussen, 38 ans, a récemment mis fin a sa carrière et a avoué au début de l'année s'être dopé pendant 12 ans.

Sur le Tour, il a remporté deux fois le maillot à pois du meilleur grimpeur, en 2005 et 2006.

bnl/chc

PLUS:afp