NOUVELLES

Coretti, accusé de fraude, demeurera détenu jusqu'à son retour en cour

07/03/2013 10:09 EST | Actualisé 07/05/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - L'homme d'affaires Luigi Coretti, qui a été arrêté jeudi matin, devra passer au moins une nuit en détention.

Au Palais de justice de Montréal, la Couronne s'est opposée à la remise en liberté de l'ex-président de l'agence de sécurité BCIA jusqu'à son enquête sur remise en liberté provisoire, prévue vendredi.

M. Coretti est soupçonné de bris d'engagement car il aurait contacté un témoin impliqué dans sa cause de fraude.

Présenté l'an dernier comme un ami de l'ancien député libéral et ex-ministre de la Famille Tony Tomassi, Luigi Coretti fait face à des accusations de fraude, faux et usage de faux. Il avait signé un engagement au moment de sa remise en liberté le 26 juin dernier.

L'ancien premier ministre Jean Charest avait expulsé son ministre de la Famille du caucus libéral et averti la police, en mai 2010, après avoir appris que M. Tomassi aurait utilisé une carte de crédit appartenant à l'entreprise de Luigi Coretti.

Son arrestation a été faite, à Laval, par le Service des enquêtes sur la corruption de la Sûreté du Québec.

PLUS:pc