NOUVELLES

Corée du Nord: les nouvelles sanctions vont "frapper dur" (Rice)

07/03/2013 10:58 EST | Actualisé 07/05/2013 05:12 EDT

Les nouvelles sanctions que le Conseil de sécurité de l'ONU a décidé jeudi d'imposer à la Corée du Nord "vont frapper durement" le régime communiste, a estimé l'ambassadrice américaine à l'ONU Susan Rice.

Soulignant que la résolution 2094 adoptée jeudi prévoyait de "nouvelles sanctions financières sévères", elle a estimé que "les sanctions combinées vont frapper et frapper dur", en "accentuant l'isolement de la Corée du Nord".

"Défier la communauté internationale va coûter plus cher aux dirigeants nord-coréens", a-t-elle ajouté. "Le monde entier est uni dans sa volonté de dénucléariser la péninsule coréenne", a-t-elle affirmé.

Interrogée sur les récentes menaces brandies par Pyongyang, elle a affirmé que la Corée du Nord "n'obtiendra rien par la provocation".

Avant le vote de l'ONU, la Corée du Nord avait poursuivi l'escalade verbale, accusant les Etats-Unis de vouloir déclencher une guerre atomique et menacé Washington d'une frappe nucléaire "préventive".

L'ambassadeur chinois auprès de l'ONU, Li Baodong, a pour sa part appelé à revenir aux "négociations à six", qui impliquent les deux Corées, la Chine, la Russie, le Japon et les Etats-Unis.

Tout en soutenant la résolution, il a estimé que "la priorité désormais est de faire baisser la tension, de calmer le jeu et de revenir sur la voie de la diplomatie". La résolution est "une étape importante mais nous avons besoin d'un stratégie globale", a-t-il jugé.

avz/rap

PLUS:afp