NOUVELLES

Centre commercial d'Elliot Lake: le toit du garage coulait dès le début

07/03/2013 08:12 EST | Actualisé 07/05/2013 05:12 EDT

ELLIOT LAKE, Ont. - La compagnie ayant installé le système d'étanchéité du centre commercial Algo, à Elliot Lake — système qui n'a jamais fonctionné correctement —, n'avait jamais utilisé un tel système dans une structure semblable auparavant, a appris jeudi une enquête publique sur l'effondrement de la bâtisse.

Lors de son témoignage, Dave Monroe, ancien vice-président de la compagnie Harry S. Peterson, dit avoir eu des hésitations à propos de la conception du centre commercial, mais que son entreprise désirait obtenir ce contrat.

Selon lui, il a été nécessaire d'accepter une décision structurelle pour poursuivre les travaux.

La compagnie de M. Monroe, établie au Michigan, avait déjà beaucoup d'expérience en matière d'étanchéité. Parmi les autres projets auxquels elle a pris part, on retrouve un stationnement à l'aéroport de Toronto.

Le système utilisé à Elliot Lake consistait, en gros, à appliquer du scellant et une membrane en polyuréthane seulement à des joints spécifiques dans le béton, plutôt que d'appliquer une membrane partout sur la surface.

Cependant, contrairement à d'autres projets où cette technique avait bien fonctionné, au dire de M. Monroe, le toit du stationnement du centre commercial était formé de dalles de béton creuses posées sur des poutrelles d'acier.

«Le problème, c'est que nous changions de structure, et c'était du nouveau pour nous», a déclaré M. Monroe, tout en ajoutant que l'entreprise était confiante de compléter la besogne avec efficacité en «altérant légèrement» son système.

Cette nouvelle méthode aurait permis d'économiser 150 000 $ sur le prix d'une membrane étanche conventionnelle.

En juin dernier, le toit s'est effondré soudainement, tuant deux femmes se trouvant dans le centre commercial situé en-dessous.

PLUS:pc