NOUVELLES

Boeing 787: l'enquête se poursuit aux Etats-Unis, auditions prévues en avril

07/03/2013 02:18 EST | Actualisé 07/05/2013 05:12 EDT

L'enquête menée aux Etats-Unis sur les problèmes du 787 Dreamliner de Boeing se poursuit, a indiqué jeudi l'agence responsable qui va organiser en avril des auditions sur les batteries de l'appareil et leur certification.

L'agence américaine de sécurité des transports (NTSB), qui enquête sur un problème de batterie en janvier à Boston sur un 787 opéré par la compagnie japonaise Japan Airlines, a publié jeudi un rapport intermédiaire dans lequel elle ne tire toujours aucune conclusion.

Le problème, ajouté à un autre au Japon, avait poussé les autorités à clouer au sol les 787 en opération dans le monde entier.

"L'enquête de la NTSB sur la cause probable du feu de batterie de 787 à Boston continue", selon son rapport. "La NTSB continue aussi à examiner la conception, la certification, et les procédures de fabrication du système de batterie lithium-ion du 787".

Dans un communiqué séparé, l'agence annonce pour avril des auditions "pour fournir des informations supplémentaires afin de faire avancer l'enquête".

Un premier débat aura lieu mi-avril pour "explorer la technologie des batteries lithium-ion et la sécurité des transports", et une "audition d'enquête" plus tard le même mois "se concentrera sur la conception et la certification du système de batterie du 787", selon ce communiqué.

Ces événements publics, dont les détails seront communiqués ultérieurement, doivent aider à "mieux comprendre les risques et les avantages associés aux batteries lithium-ion, et mettre en lumière la façon dont les fabricants et les régulateurs évaluent la sécurité des nouvelles technologies", a précisé la présidente de la NTSB, Deborah Hersman.

L'organisation des auditions en avril ne signifie pas forcément que le 787 ne pourra pas revoler d'ici là, l'enquête de la NTSB n'étant, selon un porte-parole de l'agence, "pas liée" à l'examen en cours par le régulateur (FAA) des solutions proposées par Boeing pour rétablir l'autorisation de vol du 787.

Les auditions "sont complètement séparées de la décision de la FAA de clouer l'appareil au sol", a assuré ce porte-parole.

soe/sl/sam

PLUS:afp