NOUVELLES

Washington espère de meilleures relations avec Caracas (responsable américain)

06/03/2013 02:04 EST | Actualisé 06/05/2013 05:12 EDT

Washington espère de meilleures relations avec Caracas après l'élection présidentielle au Venezuela mais cela pourrait prendre du temps, a indiqué mercredi un haut responsable américain sous couvert d'anonymat, au lendemain du décès du président vénézuélien Hugo Chavez.

"Nous savons tous que les campagnes électorales ne sont pas propices à l'élaboration de nouvelles politiques", a affirmé ce responsable lors d'une conférence de presse téléphonique.

Mais "nous continuerons à désirer cette relation positive (...) tout en reconnaissant que cela pourrait prendre un peu de temps avant qu'un gouvernement vénézuélien issu des élections soit prêt à avoir cette discussion", a-t-il ajouté.

Les Etats-Unis ont prévu d'envoyer une délégation aux obsèques du président vénézuélien prévues vendredi, a ajouté cette source sans donner plus de précision.

Ce responsable a estimé par ailleurs qu'il était "extravagant" de dire que Washington était responsable du cancer du président Hugo Chavez, comme l'avait avancé le vice-président vénézuélien quelques instants avant que la mort de Hugo Chavez soit annoncée.

Deux attachés militaires américains ont été expulsés mardi du Venezuela, accusés d'avoir voulu conspirer contre le gouvernement vénézuélien.

Washington a été "déçu" par ces accusations et est en train d'étudier la possibilité de prendre des mesures contre Caracas, a ajouté ce responsable, précisant que "rien n'avait été décidé pour l'heure".

Hugo Chavez est décédé mardi à Caracas à 58 ans des suites d'un cancer diagnostiqué en juin 2011, mettant un point final à 14 années de pouvoir sans partage et ouvrant la voie à des élections anticipées d'ici 30 jours.

Le dirigeant disparu, admirateur et allié du régime communiste cubain, était une figure hautement controversée aux Etats-Unis, pays qu'il pourfendait à longueur de discours sans avoir toutefois jamais cessé de le livrer en pétrole.

MM. Obama et Chavez s'étaient rencontrés le 17 avril 2009, au début du premier mandat du président démocrate, lors du sommet des Amériques à Trinité-et-Tobago, échangeant une poignée de main qui avait fait la une de la presse mondiale.

jkb/are-rap/

PLUS:afp