NOUVELLES

Un ancien magnat de l'acier égyptien condamné à 37 ans de prison

06/03/2013 06:29 EST | Actualisé 06/05/2013 05:12 EDT

Un ancien magnat de l'acier égyptien, Ahmad Ezz, très proche du régime du président déchu Hosni Moubarak, a été condamné mercredi à 37 ans de prison par un tribunal de Guizeh, près du Caire.

L'homme d'affaires était inculpé pour enrichissement illégal et détournement de fonds publics d'une valeur de 5 milliards de livres égyptiennes (746 millions de dollars), a rapporté l'agence officielle Mena.

Ahmad Ezz avait été arrêté après la chute de M. Moubarak sous la pression d'une révolte populaire en février 2011.

A la tête du premier groupe sidérurgique du pays et membre des instances dirigeantes du parti au pouvoir à l'époque, le Parti national démocrate (PND), il était considéré comme un proche de Gamal Moubarak, fils cadet du président et successeur potentiel de son père.

Ahmad Ezz avait déjà été condamné à 10 ans de prison en septembre 2011 pour des accusations de corruption.

De nombreux procès ou enquêtes judiciaires ont été ouverts depuis deux ans en Egypte contre des membres ou proches de l'ancien régime.

L'ancien président a été condamné l'an dernier à la réclusion à perpétuité pour sa responsabilité dans la répression des manifestations du début 2011, qui a fait quelque 850 morts selon des chiffres officiels. Il doit toutefois être rejugé à partir du 13 avril prochain.

cr/vl

PLUS:afp