NOUVELLES

Transfert de 18.000 tonnes de pommes du Golan occupé vers la Syrie

06/03/2013 07:48 EST | Actualisé 06/05/2013 05:12 EDT

Les premiers chargements de pommes du plateau du Golan occupé par Israël sont arrivés mardi en Syrie via le passage de la ville syrienne de Kouneitra sur la ligne de démarcation, a annoncé mercredi un responsable syrien.

"Les camions du Comité international de la Croix-rouge (CICR) ont acheminé hier les premières cargaisons des pommes syriennes (cultivées) par nos parents sur le Golan", a déclaré à l'AFP, Medhat Saleh, directeur du bureau du Golan au Conseil des ministres.

Environ 18.000 tonnes de la récolte de cette année seront "transportées graduellement" par le CICR, en coordination avec la Force de l'ONU chargée de l'observation du désengagement sur le Golan (FNUOD), à raison de 150 à 200 tonnes par jour, a-t-il expliqué.

"Nos parents dans le Golan occupé insistent pour que les pommes soient vendues dans la patrie, et le gouvernement syrien a accordé toutes les facilités pour commercialiser les pommes dans le pays", a ajouté M. Saleh soulignant qu'il s'agissait d'"un soutien à nos parents au Golan".

La production de pommes est une importante source de revenus pour les agriculteurs syriens restés sur la partie occupée du plateau du Golan.

Sur une population à l'origine de 150.000 personnes, il reste sur le plateau aujourd'hui plus de 18.000 Syriens, pour la plupart des Druzes qui ont refusé la nationalité israélienne.

Environ 20.000 colons israéliens se sont installés sur le Golan, occupé depuis 1967 par Israël et annexé en 1981.

La Syrie et Israël sont toujours officiellement en état de guerre.

rm/hj

PLUS:afp