NOUVELLES

Rallye du Mexique: Volkswagen attendue au tournant

06/03/2013 08:15 EST | Actualisé 06/05/2013 05:12 EDT

Le Français Sébastien Ogier, récent vainqueur en Suède et le Finlandais Jari-Matti Latvala, rapide sur terre, sont attendus au tournant de jeudi à dimanche au Rallye du Mexique où leurs Polo-R WRC pourraient confirmer leur potentiel en l'absence de Sébastien Loeb.

"Je conserve un souvenir tout particulier de ce rallye qui a marqué mes débuts en Championnat du monde en 2008 et où j'ai gagné en Junior", a souligné Ogier, en tête du classement mondial provisoire.

Victime d'une sortie de route en 2011 dans l'ES20 alors qu'il menait devant Loeb, son équipier d'alors chez Citroën, le Français a terminé 3e en 2010 à 25 secondes du nonuple champion du monde, vainqueur six fois d'affilée au Mexique et grand absent cette année.

Loeb, toujours au volant d'une Citroën DS3, n'a en effet inscrit que quatre rendez-vous sur treize à son calendrier WRC 2013. Vainqueur du Monte-Carlo, avec Ogier pour dauphin et deuxième en Suède derrière son compatriote, le Français a démarré son "tiers de saison" en fanfare, au courde à coude avec des Polo-R très bien préparées.

Brillante sur asphalte puis victorieuse sur la neige, cette 4 roues motrices de 315 cv pourrait-elle assommer la concurrence dès sa première course sur terre, une surface programmée ensuite à cinq reprises lors des prochaines semaines?

"Nous sommes tous impatients de vérifier son comportement dans ce contexte inédit pour elle", a déclaré Jost Capito, le directeur de Volkswagen Motorsport, qui confiait après la victoire en Suède qu'il "s'attendait moins à ce succès que certains observateurs, puisque l'équipe VW était venue pour apprendre..."

Le constructeur allemand pourra aussi compter sur Latvala, vainqueur l'an dernier de 8 spéciales sur 22, soit une de plus que Loeb, malgré divers problèmes (bris de suspension, crevaison) lors des trois journées avant de finir sur le toit de sa Ford Fiesta près de l'arrivée.

Le comportement de la nouvelle équipe Citroën - pour la première fois sans Loeb - sera la deuxième attraction de ce rallye qui chemine jusqu'à 2.500 mètres d'altitude par des températures dépassant les 30 degrés.

"Ce changement nous donne plus de responsabilités et il va falloir prendre la relève", a commenté l'Espagnol Dani Sordo qui n'a jamais brillé ici contrairement à son équipier Mikko Hirvonen. Le Finlandais, deux fois deuxième au cours des deux dernières éditions, pourrait enfin inscrire son nom au palmarès.

Enfin, les Ford, pourtant souvent à l'aise sur terrain cassant, n'ont pas gagné au Mexique depuis... 2004 et l'Estonien Markko Märtin. Pour inverser la tendance, le Norvégien Mads Ostberg, 3e du Championnat, aura pour équipiers le Russe Evgeny Novikov, jamais classé lors de ses deux seules participations (2011 et 2012) et le Qatariote Nasser Al-Attiyah qui a signé une belle sixième place l'an dernier et qui envisage un podium.

syd/gf/dac

PLUS:afp