NOUVELLES

Mort de Chavez: deuil national en Haïti, Martelly pleure la mort d'un frère"

06/03/2013 02:30 EST | Actualisé 06/05/2013 05:12 EDT

Le président haïtien Michel Martelly a décrété mercredi trois jours de deuil national au lendemain de la mort du président vénézuélien Hugo Chavez qu'il a présenté comme "un frère plus qu'un ami".

"Le président Hugo Chavez était l'un des plus grands supporteurs que Haïti ait jamais connu. Il n'a jamais raté une occasion pour rappeler son amour pour Haïti. Il était plus qu'un ami, mais un frère", a déclaré Michel Martelly depuis le palais présidentiel en présence de tout le gouvernement et de l'ambassadeur du Venezuela à Port-au-Prince.

M. Martelly a signé mardi un arrêté pour mettre les drapeaux haïtiens en berne sur les édifices publics et il a recommandé de fermer les salles dansantes appelant les médias à diffuser de la musique de deuil.

M. Martelly a indiqué qu'il se rendrait à Caracas ainsi que le Premier ministre et le ministre des Affaires étrangères pour assister aux funérailles de M. Chavez.

Michel Martelly dont l'intervention a été diffusée en direct sur la télévision nationale, a expliqué combien le président Hugo Chavez avait "aidé et surtout protégé Haïti".

"C'est le minimum que Haïti peut faire face à cette perte. Chaque Haïtien sait ce que Chavez a fait pour Haïti. J'ai une admiration personnelle pour lui", a pour sa part indiqué le Premier ministre Laurent Lamothe.

Haïti bénéficie du programme PetroCaribe qui lui permet d'acheter du pétrole vénézuélien à un prix préférentiel et reçoit des fonds qui financent des programmes sociaux et de construction dans le pays frappé par un violent séisme en 2010.

Le président socialiste vénézuélien avait à cette occasion annulé la dette d'Haïti contractée dans le cadre de ce programme de coopération énergétique.

cre/rap

PLUS:afp