NOUVELLES

Le nombre de réfugiés syriens franchit le million: un désastre, selon l'ONU

06/03/2013 06:40 EST | Actualisé 06/05/2013 05:12 EDT

BEYROUTH - Le nombre de Syriens ayant fui leur pays déchiré par la guerre et qui ont besoin d'assistance a franchi la barre du million, a annoncé mercredi le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), qui prévient que la région se dirige tout droit vers un «désastre généralisé».

Sur le terrain, des militants de l'opposition ont déclaré que des rebelles avaient achevé leur prise de contrôle de la ville de Racca, dans le nord du pays, après avoir pris deux édifices de la sécurité dans cette localité. Si l'information est confirmée, ce sera la première ville majeure à tomber complètement aux mains des rebelles depuis le début du conflit en Syrie, il y a deux ans.

Les ministres des Affaires étrangères des pays arabes ont par ailleurs offert mercredi à l'opposition syrienne le siège de la Syrie au sein de la Ligue arabe, à condition qu'elle forme d'abord un conseil exécutif représentatif.

À Genève, le haut commissaire de l'ONU pour les réfugiés, Antonio Guterres, a déclaré que le bilan d'un million de réfugiés s'appuyait sur des rapports du HCR dans les pays voisins de la Syrie, qui ont fourni un refuge aux civils fuyant la guerre civile.

«Avec un million de personnes en fuite, des millions d'autres déplacées en Syrie et des milliers de personnes qui continuent de franchir la frontière chaque jour, la Syrie se dirige vers un désastre généralisé», a déclaré M. Guterres. La population syrienne est d'environ 22 millions d'habitants.

De plus, plusieurs centaines de milliers de Syriens qui ont fui leur pays ne se sont pas encore enregistrés comme réfugiés, ce qui laisse penser que le nombre total dépasse le million, a indiqué Adrian Edwards, un porte-parole du HCR.

Au Liban, une jeune femme de 19 ans, Bouchra, mère de deux enfants, est devenue la millionième réfugiée syrienne enregistrée dans la région depuis le début du conflit. Depuis qu'elle a fui la ville de Homs il y a quelques semaines, Bouchra vit à Tripoli, dans le nord du Liban, entassée dans une pièce avec 20 autres personnes.

«Nos conditions de vie sont vraiment difficiles, la vie est très chère ici et on n'arrive pas à trouver du travail», a expliqué la jeune femme, rencontrée dans un centre d'enregistrement du HCR à Tripoli. Elle a demandé que son nom de famille ne soit pas publié par crainte de représailles.

Le HCR a enregistré plus de 300 000 réfugiés syriens au Liban, mais souligne que de nombreux autres Syriens vivent au Liban sans être enregistrés et ont désespérément besoin d'aide pour leurs besoins de base.

Selon M. Guterres, le nombre de réfugiés syriens a considérablement augmenté cette année au Liban, en Jordanie, en Turquie, en Irak et en Égypte. Plus de 400 000 Syriens sont devenus réfugiés depuis le 1er janvier et arrivent souvent dans les pays voisins «traumatisés, sans aucune possession et en ayant perdu des membres de leur famille», a déclaré M. Guterres.

Environ la moitié de ces réfugiés sont des enfants, la plupart âgés de moins de 11 ans.

«Nous faisons tout ce que nous pouvons pour aider, mais la capacité de réponse humanitaire de la communauté internationale est dangereusement sous pression», a-t-il dit. «Cette tragédie doit cesser.»

À Beyrouth, le coordonnateur régional du HCR pour les réfugiés syriens, Panos Moumtzis, a indiqué que 7000 Syriens quittaient leur pays chaque jour depuis l'intensification des combats en décembre. Cet afflux de réfugiés crée une importante pression sur les ressources limitées de pays comme le Liban et la Jordanie, a-t-il souligné.

«Quand on se place aux postes frontaliers, on peut voir cette rivière humaine arriver jour et nuit», a-t-il déclaré à l'Associated Press après avoir inspecté les centres d'enregistrement du HCR aux postes frontaliers libanais.

«Nous sommes de plus en plus désespérés», a-t-il ajouté, en soulignant que sur le milliard de dollars promis par les donateurs internationaux en janvier au Koweït, seulement 200 millions $ US avaient été versés jusqu'à maintenant.

PLUS:pc