NOUVELLES

Le bénéfice de Torstar recule de 62 pour cent au quatrième trimestre

06/03/2013 06:46 EST | Actualisé 06/05/2013 05:12 EDT

TORONTO - Un recul des ventes publicitaires a miné les résultats de Torstar (TSX:TS.B) au quatrième trimestre, a indiqué mercredi l'éditeur du Toronto Star après avoir annoncé plus tôt cette semaine son intention de procéder à des compressions dans l'ensemble de ses activités.

L'éditeur torontois de journaux, livres et contenu numérique a affiché un bénéfice net de 24,1 millions $, soit 30 cents par action, ce qui représente un baisse de 62 pour cent par rapport à celui de 64,3 millions $, ou 81 cents par action, réalisé à la même période un an plus tôt.

Le bénéfice ajusté s'est établi à 49 cents par action, soit en deçà des prévisions de 53 cents par action des analystes interrogés par la firme Thomson Reuters. Le bénéfice ajusté du quatrième trimestre de l'année précédente avait été de 70 cents par action.

L'action de Torstar a plongé de 92 cents à la Bourse de Toronto, soit 11,6 pour cent, pour clôturer à 7 $.

Les revenus pour les trois mois comprenant la période des Fêtes ont diminué de 29,6 millions $ par rapport à l'année précédente pour atteindre 395,7 millions $.

Le segment des médias a vu ses revenus cédé 3,2 pour cent à 9,9 millions $, ce qui est attribuable à la baisse des revenus publicitaires pour les médias imprimés.

«Les perspectives des revenus pour le segment des médias en 2013 restent incertaines», a estimé le directeur financier, Lorenzo DeMarchi, lors d'une conférence téléphonique avec des analystes.

«Les publicités imprimées continuent à souffrir des changements dans les dépenses publicitaires et de l'incertitude économique, et les indications préliminaires pour 2013 laissent croire que la faiblesse des revenus publicitaires du côté de l'imprimé va se poursuivre alors que les revenus numériques vont croître. Une bonne partie de notre attention reste sur les réductions de coûts.»

La société a annoncé lundi que son plus grand journal, le Star, planifiait de supprimer 55 emplois dans sa main d'oeuvre — qui totalise près de 1000 employés — pour s'ajuster aux pressions sur ses revenus et pour réduire ses coûts. Torstar discute actuellement avec Pagemasters North America, une filiale à part entière de La Presse Canadienne, pour lui transférer la plupart de ses activités de mise en page, a indiqué un porte-parole.

Les journalistes du Star ont refusé de signer leurs articles dans l'édition de mercredi du journal pour protester contre les coupes.

Torstar a en outre inscrit une charge de dépréciation de 11 millions $ liée à son site internet de recherche d'emplois Workopolis, en raison d'une concurrence accrue dans ce secteur et des effets du ralentissement économique sur l'embauche.

La division des romans Harlequin de Torstar a été affectée par la faiblesse des revenus, la hausse des taux des droits numériques et l'impact négatif des taux de change.

Pour l'ensemble de l'exercice 2012, Torstar a affiché un chiffre d'affaires de 1,485 milliard $, en baisse de 63,1 millions $ par rapport à celui de 1,548 milliard $ réalisé un an plus tôt. Le bénéfice net a atteint 103,2 millions $, ou 1,30 $ par action, contre celui de 217,7 millions $, ou 2,74 $ par action, de l'exercice précédent. Sans la vente de la participation de Torstar dans CTV, le bénéfice net de l'exercice 2011 aurait cependant été de 143,1 millions $, ou 1,80 $ par action.

Torstar détient une participation de 33,3 pour cent dans l'agence La Presse Canadienne.

PLUS:pc