NOUVELLES

Kearney et Kingsbury, reine et roi des bosses

06/03/2013 11:39 EST | Actualisé 06/05/2013 05:12 EDT
AP
Gold medalist Mikael Kingsbury of Canada, celebrates after the men`s Moguls event at the FIS Freestyle World Ski Championships in Voss Norway Wednesday March 6, 2013. (AP Photo/Hakon Mosvold Larsen, NTB scanpix) NORWAY OUT

L'Américaine Hannah Kearney et le Canadien Mikaël Kingsbury, la reine et le roi des bosses, ont couronné d'or leur domination sur la discipline mercredi aux Championnats du monde de freestyle à Voss (Norvège).

Si les sacres de la grande patronne et du jeune patron de la Coupe du monde étaient largement annoncés, rien n'est venu les entraver.

Hannah Kearney, à 27 ans, avait déjà tout gagné. Mais la grande dame du freestyle, sacrée championne du monde une première fois en 2005, a désormais dans sa collection tous les derniers trophées, à savoir le titre olympique des Jeux de Vancouver 2010, le grand globe de cristal de la Coupe du monde 2012, et le titre mondial.

L'Américaine, qui avec 16 victoires consécutives en 2011-2012 détient le record en Coupe du monde de ski - toutes disciplines confondues -, a eu beau manquer le début de la saison pour cause de blessure, elle a remporté cette saison quatre des sept courses dont elle a pris le départ.

Aussi, le suspense tenait plus à la composition du reste du podium. La Japonaise Miki Ito a décroché l'argent, comme elle l'avait fait dans l'épreuve de bosses en parallèle aux Mondiaux-2009 et la Canadienne Justine Dufour-Lapointe, 17 ans, la plus jeune des trois soeurs Dufour-Lapointe, a obtenu le bronze.

Si le Canada n'était pas présent sur le podium du half-pipe mardi en Norvège, il s'est repris avec trois médailles, une de chaque couleur, mercredi.

"Je l'ai fait ! Champion du monde !", s'est exclamé Mikaël Kingsbury sur twitter. Le grand métronome des bosses, qui détenait le bronze en bosses et l'argent en parallèle aux Mondiaux de Deer Valley en 2011, s'est imposé devant son compatriote, le champion olympique Alexandre Bilodeau, relégué à l'argent comme il y a deux ans, tandis que l'Américain Patrick Deneen a pris le bronze.

Le jeune Québécois succède au palmarès au Français Guilbaut Colas. Se retrouvant au portillon de départ d'une compétition pour la première fois depuis deux ans, ce dernier n'avait pas réussi mardi à se qualifier pour la finale.

stp/dac