NOUVELLES

Fusion Bell-Astral: nouvelles audiences du CRTC en mai

06/03/2013 11:20 EST | Actualisé 06/05/2013 05:12 EDT
Radio-Canada.ca

Près de cinq mois après avoir rejeté la proposition de fusion entre Bell et Astral Media, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) annonce qu'il tiendra de nouvelles audiences publiques sur cette possible acquisition. Les audiences du CRTC sur la demande révisée présentée par Bell et Astral Media auront lieu le 6 mai à Montréal.

Cette annonce du CRCT survient deux jours après que Bell soit parvenu à un accord avec le Bureau de la concurrence du Canada.

Rappelons que le Bureau de la concurrence du Canada a accordé un consentement assorti de conditions à Bell, obligeant l'entreprise à de départir de chaînes de télévision payantes et spécialisées d'Astral Media. Ce dessaisissement de la part de Bell s'avère nécessaire pour que les consommateurs puissent avoir accès à une offre diversifiée et concurrentielle, selon le Bureau de la concurrence du Canada.

Dans leur nouvelle offre, dont les détails ont été révélés mercredi, Bell et Astral affirment qu'ils consacreront 174,64 millions de dollars pour créer et promouvoir du contenu en français et en anglais, pour la télévision et le cinéma. Plus spécifiquement, Bell entend verser 124,6 millions pour la télévision,.dont 73,1 millions pour des productions indépendantes en français.

La valeur totale de la transaction est évaluée à 3,39 milliards de dollars. La fusion de BCE (société mère de Bell) et Astral Media, si elle se concrétise, modifiera le paysage médiatique québécois. Par conséquent elle suscite appuis et oppositions, notamment de la part des concurrents de Bell et d'Astral.

Une offre renouvelée, selon Bell

Par voie de communiqué, mercredi, Bell assure que sa demande révisée pour acquérir Astral contient « de nouveaux investissements substantiels dans la programmation de langue française et dans des initiatives au Québec ».

« Notre proposition comprend des investissements majeurs dans une vaste gamme de contenus de télévision, de radio et de cinéma, ainsi que le développement de nouveaux moyens de livrer ce contenu média original et attrayant aux consommateurs, et ce, sur toutes les plateformes », déclare George Cope, président et chef de la direction de BCE et de Bell Canada.

Le 19 novembre dernier, Bell et Astral s'étaient entendus sur une offre renouvelée qui répondait davantage aux préoccuppations du CRTC, selon eux.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les 7 géants des médias au Canada