POLITIQUE

Un fonctionnaire se bat pour son emploi après avoir critiqué Ottawa

06/03/2013 05:21 EST | Actualisé 06/05/2013 05:12 EDT
Shutterstock

Un fonctionnaire du ministère fédéral de la Justice, qui dénonce le gouvernement Harper, doit maintenant se battre pour conserver son emploi. Me Edgar Schmidt accuse Ottawa de ne pas tenir compte des avis du ministère dans l'évaluation des projets de loi qui comportent des entorses potentielles à la Charte des droits et libertés.

« Je suis suspendu sans salaire depuis quelques jours après le lancement du processus », explique-t-il, alors qu'il accepte de raconter son histoire pour la première fois.

L'avocat menait son combat loin de la tourmente et des projecteurs, mais il estime désormais qu'il ne pouvait plus rester silencieux, quitte à devoir tout porter sur ses épaules.

Edgar Schmidt fait partie d'un groupe d'experts au ministère de la Justice, dont le mandat est d'évaluer si les projets de loi gouvernementaux sont conformes à la Charte.

Il a décidé d'intenter un procès contre son employeur, convaincu que celui-ci ne respecte pas son mandat de signaler au Parlement les aspects des nouvelles législations qui ne sont pas conformes.

Me Schimdt s'ajoute à la liste de fonctionnaires qui osent s'en prendre au gouvernement conservateur, mais ce qui rend cette dénonciation particulière, c'est que le ministère de la Justice doit se défendre de ne pas avoir rempli son devoir de chien de garde.

Selon le doyen et professeur titulaire à la Faculté de droit civil à l'Université d'Ottawa, Sébastien Grammond, tout indique que la barre est beaucoup trop basse pour tester la validité des projets de loi.

« L'enjeu, c'est de voir si le processus qui a été mis en place pour assurer la compatibilité des projets de loi avec la Charte fonctionne, ou est-ce qu'il a été essentiellement neutralisé par des directives internes », se demande M. Grammond.

Ayant tout risqué, Edgar Schimdt impose le respect dans son entourage, où son combat est qualifié de courageux. Car même si le poids est lourd à porter, il est déterminé à aller jusqu'au bout.