NOUVELLES

Cuba: la mort du dissident Paya n'est pas accidentelle, dit Angel Carromero

06/03/2013 11:04 EST | Actualisé 06/05/2013 05:12 EDT

L'accident de la route dans lequel le dissident cubain Oswaldo Paya est mort en juillet a été intentionnellement provoqué, affirme mercredi dans le Washington Post l'Espagnol Angel Carromero, qui conduisait alors le véhicule dans lequel se trouvait M. Paya.

L'homme politique de 27 ans assure que dès sa sortie de La Havane, la voiture dans laquelle il se trouvaient en compagnie d'Oswaldo Paya, de l'opposant cubain Harold Cepero, lui aussi mort dans l'accident, et du Suédois Aron Modig, président des Jeunesses chrétiennes-démocrates de son pays, avait été suivis par plusieurs voitures, dont une qui n'avait pas cessé de les harceler.

C'est la première interview que le jeune conservateur espagnol accorde depuis sa condamnation en octobre dernier à Cuba à quatre ans de prison pour homicide involontaire. L'Espagnol a été extradé fin décembre vers l'Espagne pour purger sa peine selon un régime de semi-liberté.

Oswaldo Paya, 60 ans, prix Sakharov 2002 du Parlement européen, et l'opposant cubain Harold Cepero, 31 ans, étaient morts le 22 juillet 2012 dans cet accident. Angel Carromero et Aron Modig avaient été légèrement blessés.

"La dernière fois que j'ai regardé dans le rétroviseur, je me suis rendu compte que la voiture (qui nous suivait) s'était bien trop rapprochée et tout d'un coup, j'ai ressenti un choc formidable par derrière", confie encore Angel Carromero.

Il a ensuite perdu connaissance et lorsque les enquêteurs cubains sont arrivés sur place, ils lui ont demandé de changer sa version des faits, affirme-t-il. "Ils m'ont prévenu que j'étais leur ennemi et que j'étais très jeune pour perdre la vie", a-t-il ajouté.

Selon l'enquête officielle, le véhicule circulait à grande vitesse à l'entrée d'une zone de travaux, un freinage trop brusque avait fait perdre le contrôle et la voiture était sortie de la route pour aller violemment heurter un arbre.

Depuis la mort d'Oswaldo Paya, l'opposition cubaine a perdu son principal dirigeant.

Le Washington Post n'a pas précisé quand cette interview avait été réalisée.

jz/rap/mdm

PLUS:afp