NOUVELLES

Coupes budgétaires: la Chambre des représentants accorde un répit au Pentagone

06/03/2013 06:28 EST | Actualisé 06/05/2013 05:12 EDT

WASHINGTON - La Chambre des représentants des États-Unis, à majorité républicaine, a adopté mercredi un projet de loi pour empêcher la défaillance du gouvernement à partir du 27 mars et alléger l'impact des coupes budgétaires sur le département de la Défense.

Le projet de loi a été transmis au Sénat, où la majorité démocrate espère donner aux agences gouvernementales une flexibilité similaire dans l'application de leur part des coupes budgétaires de 85 milliards $ US qui menacent la fragile reprise économique du pays.

Les républicains ont déclaré que ce projet de loi était essentiel pour permettre au gouvernement de continuer de fonctionner normalement après l'expiration de son financement actuel, le 27 mars.

L'administration Obama et les républicains du Congrès travaillent ensemble pour alléger l'impact des coupes budgétaires qui doivent entrer en vigueur à la fin de l'année fiscale, le 30 septembre.

L'ampleur des coupes reste inchangée. La moitié des coupes touchera la défense et l'autre moitié touchera les programmes nationaux.

Mais le projet de loi donne au Pentagone et au département des Anciens combattants une certaine flexibilité pour appliquer les coupes. Le projet de loi ne prévoit pas une telle flexibilité pour les autres agences gouvernementales.

Les démocrates du Sénat semblent être d'accord avec ces mesures de flexibilité si elles peuvent être appliquées à d'autres agences gouvernementales, selon plusieurs responsables qui ont assisté aux discussions à huis clos impliquant la Maison-Blanche. Parmi les départements visés par les démocrates figurent la Sécurité intérieure, les Transports, la Justice et le département d'État.

Ces responsables ont réclamé l'anonymat parce qu'ils n'étaient pas autorisés à révéler les détails des discussions.

Signe des efforts bipartites dans ce dossier, le président Barack Obama a convié quelques sénateurs républicains à dîner mercredi soir et prévoit rencontrer les leaders républicains du Congrès la semaine prochaine.

PLUS:pc