NOUVELLES

Cinq personnes tuées dans de nouvelles violences à l'ouest de Bagdad

06/03/2013 07:53 EST | Actualisé 06/05/2013 05:12 EDT

Cinq personnes, dont trois membres des forces de sécurité irakiennes, ont été tuées mercredi lors de deux attaques à l'ouest de Bagdad, a-t-on appris auprès d'un officier de police et d'une source médicale.

Des inconnus ont abattu deux policiers et deux civils à l'arme automatique à l'ouest de Ramadi (100 km de Bagdad), le chef-lieu de la province d'Anbar. Un autre membre des forces de sécurité a été tué dans l'explosion d'une bombe magnétique fixée sous son véhicule, dans la même région, selon un capitaine de police.

Le chef des urgences de l'hôpital de Ramadi a confirmé que les dépouilles des cinq victimes avaient été transférées à son établissement.

Si les violences restent quasi-quotidiennes en Irak, surtout à Bagdad, au nord et à l'ouest de la capitale, elles n'ont rien à voir avec les niveaux atteints en 2006-08, lorsque plusieurs milliers de personnes périssaient chaque mois.

Au plan politique, le pays est embourbé dans une nouvelle crise dans laquelle le Premier ministre chiite Nouri al-Maliki est confronté à un ample mouvement de protestation de la minorité sunnite qui s'estime marginalisée.

str-mah/gde/sw

PLUS:afp