POLITIQUE

Bev Oda reçoit le prix citron du gaspillage de la Fédération des contribuables

06/03/2013 11:48 EST | Actualisé 06/05/2013 05:12 EDT
CP

OTTAWA - L'ancienne ministre Bev Oda, avec son jus d'orange à 16 $ et ses hôtels luxueux, a remporté un prix citron soulignant ironiquement le gaspillage effectué dans «l'ensemble de sa carrière».

La Fédération canadienne des contribuables attribue à chaque année des petites statuettes en forme de cochon aux politiciens qui ont, selon eux, dilapidé sans gêne les fonds publics.

Pour la 15e année de cette parodie de gala, la plus importante statuette a été décernée à l'ex-ministre de l'Agence canadienne de développement international (ACDI), dont les dépenses extravagantes avaient fait les manchettes l'an dernier. Le directeur de la Fédération, Gregory Thomas, n'a pas manqué de souligner que c'est Mme Oda qui rira la dernière puisque, malgré sa démission, elle continuera à toucher ses prestations de retraite du Parlement qui s'élèvent à 52 000 $ par année jusqu'à la fin de sa vie.

Également en lice: le Sénat, qui a coûté aux contribuables 106 millions $ l'an dernier, a été nommé pour le cochon d'or de la «pire performance par une institution dépassée». S'il n'a pas remporté de statuette, son existence n'en est pas moins remise en question cette semaine, alors que le Nouveau Parti démocratique (NPD) a déposé une motion mardi pour réclamer son abolition, sans succès.

Au niveau municipal, la fédération a cité l'ex-ingénieur de la Ville de Montréal Gilles Surprenant, témoin à la Commission Charbonneau, qui aurait reçu 700 000 $ en pots-de-vin au cours des années 2000.