NOUVELLES

Venezuela: deux attachés militaires américains expulsés (Pentagone)

05/03/2013 04:24 EST | Actualisé 05/05/2013 05:12 EDT

Un attaché de l'armée de l'Air à l'ambassade américaine de Caracas expulsé par le Venezuela pour espionnage était en route mardi pour les Etats-Unis, un autre membre de son équipe ayant lui aussi été expulsé, a affirmé un porte-parole du Pentagone.

"Nous sommes au courant des allégations proférées par le vice-président vénézuélien (Nicolas) Maduro à la télévision d'Etat à Caracas et pouvons confirmer que notre attaché de l'Air, le colonel David Delmonaco (BIEN Delmonaco), est en route pour les Etats-Unis", a déclaré ce porte-parole, le lieutenant-colonel Todd Breasseale, dans un communiqué.

Un autre membre de l'équipe de l'attaché de l'armée de l'Air, Devlin Costal, a lui aussi été déclaré persona non grata, a-t-il ensuite ajouté. M. Costal se trouvait aux Etats-Unis quand il a été informé de son expulsion.

Ces annonces interviennent alors que M. Maduro a également accusé les "ennemis" du Venezuela d'avoir provoqué le cancer d'Hugo Chavez, dont l'état inspire de plus en plus d'inquiétude.

"Nous n'avons aucun doute, arrivera un moment dans l'Histoire où nous pourrons créer une commission scientifique (qui révélera) que le commandant Chavez a été attaqué avec cette maladie. (...) Les ennemis historiques de cette patrie ont recherché un point faible pour nuire à la santé de notre commandant", a déclaré le vice-président.

Il a accusé David Delmonaco de "rechercher des militaires actifs au Venezuela, d'abord pour se renseigner sur la situation des forces armées et (ensuite) pour leur proposer des projets déstabilisateurs".

Si Washington n'entretient aucune coopération militaire avec Caracas, les Etats-Unis maintiennent un attaché de l'armée de l'Air et un autre de l'armée de Terre dans chaque pays avec qui ils ont ou ils ont eu par le passé une coopération militaire, a expliqué à l'AFP un responsable militaire américain sous couvert de l'anonymat.

mra-ddl/mdm

PLUS:afp