NOUVELLES

Suzanne Fortier, nouvelle rectrice de l'Université McGill

05/03/2013 10:50 EST | Actualisé 05/05/2013 05:12 EDT
Université McGill

Suzanne Fortier vient d'être nommée 17e principale et vice-chancelière de l'Université McGill, à l'issue d'une décision unanime du Conseil des gouverneurs de l'établissement. Son mandat de cinq ans s'amorcera au début de septembre.

« Les efforts considérables qu'elle a déployés à faire avancer les programmes d'enseignement et de recherche s'arriment parfaitement à la mission et aux valeurs de l'Université McGill », a indiqué le président du Conseil des gouverneurs, Stuart H. Cobbett.

« Compte tenu de sa vaste expérience, de son leadership et de son amour pour l'Université McGill, Mme Fortier est la personne tout indiquée pour l'Université », a quant à elle souligné Haley Dinel, vice-présidente aux affaires universitaires de l'Association étudiante de l'Université McGill.

Heather Munroe-Blum terminera son mandat le 30 juin et un principal par intérim sera nommé pour assurer la direction de juillet à septembre, pendant que Mme Fortier respectera le délai de transition entre son départ du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) et son arrivée à l'Université McGill.

Scientifique, professeure et leader universitaire, Mme Fortier a obtenu un baccalauréat en sciences en 1972 et un doctorat en 1976 de l'Université McGill. Elle a participé à l'écriture de plus de 80 publications scientifiques et a récolté de nombreux prix, tant sur la scène nationale qu'internationale.

« L'impressionnante liste des postes qu'elle a occupés et des réalisations qu'elle a menées témoigne de ses qualités de leader. Elle sera une dirigeante remarquable pour l'Université McGill », conclut le Dr Bernard Robaire, professeur de pharmacologie et de thérapeutique et membre du comité consultatif.

La rémunération des recteurs

Cette nomination survient alors que la rénumération des recteurs fait grand bruit dans le milieu de l'éducation, dans la foulée de la crise étudiante et de la tenue du Sommet sur l'enseignement supérieur à la fin février.

Une compilation obtenue par Radio-Canada montre que certains recteurs d'établissements québécois reçoivent plus d'un demi-million de dollars par année, en incluant le remboursement de frais comme les repas d'affaires ou les déplacements.

La rémunération totale des recteurs varie beaucoup d'une université à l'autre en 2009-2010, mais selon la compilation, la rectrice actuelle de McGill arrive en tête avec un salaire de base de 358 173 $, et de 596 061 $ en incluant les remboursements de frais.

Il s'agit toutefois d'une question de marché, soutient Stuart Cobbett, car comparativement au reste du Canada, McGill n'arrive qu'au 14e rang des recteurs les mieux payés.

INOLTRE SU HUFFPOST

La manif post-sommet de l'ASSÉ