NOUVELLES

Prison pour un policier égyptien qui avait visé les yeux de manifestants

05/03/2013 05:37 EST | Actualisé 05/05/2013 05:12 EDT

Un officier de police égyptien, surnommé "l'arracheur d'yeux" a été condamné mardi à trois ans d'emprisonnement pour avoir délibérément blessé de nombreux manifestants au visage lors de heurts meurtriers dans le centre du Caire fin 2011.

Mahmoud al-Chinnaoui était poursuivi pour avoir tiré sur des protestataires en visant leurs yeux en novembre 2011 aux abords de la place Tahrir, sur la rue Mohammed Mahmoud, où se déroulaient des manifestations contre l'armée alors au pouvoir.

L'accusation a décrit les actes de M. Chinnaoui comme "maléfiques", soulignant que les victimes "n'avaient rien fait si ce n'est briser le silence pour réclamer leurs droits légitimes" en manifestant.

De nombreux manifestants avaient été vus aux alentours de la place Tahrir, un bandage sur un oeil, dans les jours suivant la mobilisation.

Une vidéo montrant un officier, surnommé par la suite "l'arracheur d'yeux", avait choqué le pays: on le voit s'avancer vers les manifestants puis tirer à plusieurs reprises, tandis qu'un de ses collègues le félicite: "Dans son oeil! C'est dans son oeil! Bravo, mon ami!".

L'officier s'était rendu à la police fin novembre.

Sur la séquence vidéo vue des milliers de fois sur YouTube puis diffusée par une chaîne de télévision privée, le tireur a le visage découvert et sa photo, extraite de la vidéo, avait fait le tour de l'Egypte. Des tracts réclamant des informations sur lui contre une récompense financière avaient même été distribués.

str-jaz/cnp/sw

PLUS:afp