NOUVELLES

Nouvelles règles à l'aide sociale : Agnès Maltais rassure les citoyens

05/03/2013 06:29 EST | Actualisé 05/05/2013 05:12 EDT

La ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Agnès Maltais tente de rassurer les citoyens qui craignent que le Parti québécois n'exerce des compressions dans le programme d'assistance sociale.

La ministre, qui est à New York pour une session de travail d'ONU Femmes, rappelle que la proposition est toujours sur la table et se dit prête à écouter les groupes qui souhaitent s'exprimer sur le sujet.

« Les groupes qui sont les plus inquiets, je les rencontre jeudi, mais ça ils le savent depuis un bout de temps. Je voulais les rencontrer très rapidement. Expliquer, on recueille les commentaires, on veut voir quels sont les dangers de ça, mais est-ce qu'on peut faire quelque chose de plus? Comment peut-on travailler actuellement à partir de la situation du marché du travail pour essayer de sortir les gens de la pauvreté », interroge-t-elle.

Par ailleurs, la ministre Agnès Maltais déplore la façon dont la nouvelle est sortie et dit comprendre que cela ait pu choquer la population.

« Je vais être honnête, au niveau communication, il y a fallu que je rattrape, en plus dans les circonstances... Je suis allée à Ottawa. Après ça, il fallait que je me rende à New York. Cela a été assez difficile dans ma vie », indique-t-elle.

Lundi, une cinquantaine de représentants de différents groupes de défense des droits sociaux ont manifesté à Québec, notamment devant les bureaux de la ministre Agnès Maltais, parce qu'ils craignent que le Parti québécois n'exerce des compressions dans le programme d'assistance sociale.

PLUS:rc