NOUVELLES

Mexique: la syndicaliste Gordillo subira son procès pour fraude et corruption

05/03/2013 06:56 EST | Actualisé 05/05/2013 05:12 EDT

MEXICO - La plus puissante syndicaliste du Mexique devra subir son procès pour fraude et corruption.

Elba Esther Gordillo et trois de ses collaborateurs sont soupçonnés d'avoir détourné, vers des comptes bancaires privés, près de 160 millions $ US provenant des coffres du syndicat d'enseignants qu'elle dirigeait depuis 25 ans.

Lundi, le juge Alejandro Caballero Vertiz a estimé que les preuves présentées par les procureurs sont suffisantes pour justifier la tenue d'un procès.

Gordillo a été arrêtée la semaine dernière. Les procureurs affirment qu'elle a utilisé les fonds syndicaux pour réaliser des achats à la boutique de luxe Neiman Marcus, pour défrayer des interventions chirurgicales esthétiques et pour se procurer une demeure luxueuse près de San Diego.

Ces accusations ont suscité la colère au Mexique, où les enseignants sont mal payés et le système d'éducation public souffre d'un sous-financement chronique. Gordillo est parfois présentée comme la femme la plus détestée du Mexique.

Gordillo est passible de 30 ans de prison si elle est trouvée coupable. Son arrestation est perçue comme un coup de semonce tiré par le gouvernement du président Enrique Pena Nieto à l'intention des hommes d'affaires, leaders syndicaux et autres intervenants qui jouissent depuis longtemps d'un pouvoir immense au Mexique.

PLUS:pc