NOUVELLES

Les investissements miniers en hausse au Québec

05/03/2013 03:07 EST | Actualisé 04/05/2013 05:12 EDT

Les investissements des sociétés minières au Québec se sont accrus en 2012 pour atteindre le niveau record de 4,82 milliards de dollars, ce qui représente une hausse de 23 % par rapport à 2011, a indiqué mardi l'Institut de la statistique du Québec.

Selon l'agence gouvernementale, les intentions exprimées par les compagnies minières ces derniers mois permettent cependant d'anticiper en 2013 un premier déclin des investissements en 10 ans, avec une prévision de 4,1 milliards de dollars.

Pas moins de 97,5 % des investissements miniers de l'an dernier ont été effectués dans le triangle minier formé des régions de l'Abitibi-Témiscamingue, de la Côte-Nord et du Nord-du-Québec.

Les projets liés au minerai de fer ont notamment permis à la région de la Côte-Nord de connaître des investissements records totalisant deux milliards de dollars, soit 41,7% des investissements totaux en 2012.

Le Nord-du-Québec et l'Abitibi-Témiscamingue ont pour leur part profité d'investissements de 1,65 milliard et 1,03 milliard respectivement.

Les dépenses en exploration et mise en valeur ont connu en 2012 un recul de 16,5 % pour s'établir à 696 millions de dollars, a précisé l'Institut de la statistique du Québec.

L'or est toujours la substance la plus recherchée des minières et est à la source de 56 % des dépenses d'exploration. Il est suivi des métaux ferreux, qui ont généré 14,3 % des dépenses d'exploration, tandis que les métaux usuels comme le cuivre, le nickel et le zinc ont été responsables de 12 % de ces dépenses. Quelque 4,4 % des dépenses d'exploration visaient les éléments des terres rares.

Les dépenses d'exploration et de mise en valeur devraient rester essentiellement stables en 2013, a estimé l'agence.


PLUS:rc