NOUVELLES

Le pétrole monte à New York, rebondissant dans le sillage du Brent

05/03/2013 09:49 EST | Actualisé 05/05/2013 05:12 EDT

Les cours du pétrole ont ouvert en légère hausse mardi à New York, dans un marché profitant d'achats à bon compte après de fortes pertes et soutenu, dans le sillage du baril de Brent à Londres, par une fuite sur une plateforme en mer du Nord.

Vers 14H20 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en avril gagnait 27 cents à 90,39 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Outre "quelques achats à bon compte après une chute très nette au cours des dernières semaines", le baril de Brent était "porté par des inquiétudes sur l'approvisionnement en mer du Nord, ce qui soutient le WTI dans son sillage", a noté John Kilduff, de Again Capital.

En effet, la plateforme pétrolière Cormorant Alpha, située en mer du Nord à 160 km au large des îles écossaises Shetland, est fermée depuis quatre jours après la découverte d'une fuite d'hydrocarbures sur son infrastructure.

Cette plateforme assure le transit d'environ 90.000 barils de pétrole/jour au sein d'un système d'oléoducs en mer du Nord, soit environ 8% de la production britannique dans la région.

Le WTI, qui était tombé lundi à 89,33 dollars, à son plus bas niveau depuis le 26 décembre, descendant sous 90 dollars pour la première fois depuis deux mois, repassait mardi au-dessus de ce seuil psychologique. "Il s'agit d'un seuil technique important", a relevé M. Kilduff, ajoutant que les opérateurs le surveillaient de près.

Aux Etats-Unis, le marché était aussi soutenu "par une humeur généralement optimiste avant un indicateur américain sur les services et alors que la Chine a réaffirmé sa cible de croissance de 7,5%, en laissant entendre qu'elle était disposée à soutenir la relance si nécessaire pour que ce niveau de croissance soit atteint", a ajouté Matt Smith, de Schneider Electric.

Les opérateurs surveillaient d'autre part le marché américain des actions, alors que l'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, évoluait à des niveaux historiques, "ce qui rassurerait les courtiers sur les perspectives de l'économie américaine" et sur la demande, selon M. Kilduff.

ppa/sl/rap

PLUS:afp