POLITIQUE

Le NPD poursuit sa campagne contre Claude Patry

05/03/2013 12:03 EST | Actualisé 05/05/2013 05:12 EDT
PC

Le Nouveau Parti démocratique a entrepris une campagne téléphonique en vue d'obtenir la démission de son ancien député de Jonquière-Alma, Claude Patry, qui est passé au Bloc québécois, jeudi dernier.

Les électeurs de la circonscription reçoivent un message dénonçant le changement d'allégeance de Claude Patry, élu en mai 2011 lors de la vague orange néodémocrate.

Il invite également les électeurs à enregistrer un message pour inviter le transfuge à démissionner et à se présenter de nouveau devant les électeurs en tant que candidat du Bloc québécois.

Samedi, le NPD avait aussi diffusé une page de publicité dans le journal Le Quotidien pour dénoncer la décision de Claude Patry.

La campagne est orchestrée par la direction du NPD. « On trouve que M. Patry s'est moqué des électeurs de Jonquière-Alma et il ne leur a pas demandé leur avis, précise la directrice nationale du parti, Chantal Vallerand. Alors on voulait au moins leur laisser cette chance-là d'exprimer leur avis par rapport à sa décision. »

Le député de Jonquière-Alma, Claude Patry, dénonce la stratégie du NPD. Il n'a pas entendu le message téléphonique, mais sa conjointe l'a averti de la situation.

Le député rappelle que l'utilisation d'appels automatisés est une méthode qui a déjà été utilisée par les Conservateurs et dénoncée par le NPD.

« Je m'attendais un petit peu à ça, souligne M. Patry. Ils l'ont fait avec Mme Saint-Denis lorsqu'elle est partie. Ça fait trois qui quittent le parti : il y a eu M. Bruce Hyer, Mme Saint-Denis, et il y a moi. »

Claude Patry réitère qu'il n'a toujours par l'intention de démissionner pour forcer la tenue d'une élection.

Au NPD, on indique que la dénonciation du passage du député de Jonquière-Alma au Bloc québécois va se poursuivre.

INOLTRE SU HUFFPOST

THOMAS MULCAIR