NOUVELLES

Le marathon de Gaza annulé, le Hamas exigeant une séparation hommes-femmes

05/03/2013 05:44 EST | Actualisé 05/05/2013 05:12 EDT

Le troisième marathon international de Gaza a été annulé après le refus du mouvement islamiste Hamas, au pouvoir à Gaza, de laisser des femmes y participer, a annoncé mardi l'Agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA), qui organise la course.

"L'UNRWA a le regret d'annoncer qu'elle a dû annuler son troisième marathon qui devait se tenir le 10 avril. Cette décision décevante fait suite à des discussions avec les autorités à Gaza qui ont insisté pour qu'aucune femme ne participe", a déclaré l'UNRWA dans un communiqué.

Selon des responsables de l'UNRWA, 807 participants s'étaient inscrits, dont près de la moitié de femmes - 385, dont 266 Palestiniennes de la bande de Gaza.

"Le Hamas a refusé de laisser les femmes participer à ce marathon très important. Ils nous ont parlé de cette condition il y a quelques jours et nous avons longuement négocié avec eux mais nous avons échoué", a déclaré à l'AFP le porte-parole de l'UNRWA à Gaza, Adnane Abou Hasna.

"Nous regrettons cette décision d'annuler le marathon, mais nous ne voulons pas que des hommes et des femmes courent ensemble", a déclaré à l'AFP Abdessalam Siyam, le secrétaire général du gouvernement du Hamas, sans expliquer pourquoi cette exigences n'avait pas été soulevée les années précédentes.

"Nous n'avons pas dit à l'UNRWA d'annuler le marathon et nous ne l'avons pas empêché mais nous avons posé des conditions: nous ne voulons pas que les hommes et les femmes soient mélangés", a-t-il ajouté, invoquant la loi et les traditions islamiques.

Il a précisé que l'interdiction s'appliquait aux femmes âgées de 16 ans et plus.

Lors des précédentes éditions, quelques étrangères avaient concouru, portant des vêtements longs, aux côtés de centaines de Palestiniennes en tenue locale - tête couverte et vêtements amples.

Noura Boulboul, 13 ans, élève dans une école de l'UNRWA, a exprimé sa déception, affirmant le droit des filles à participer au marathon.

"Cette année, nous nous sommes entraînées et nous nous sommes fatiguées pour le marathon", a-t-elle déclaré à l'AFP.

"Pourquoi interdire aux filles de participer au marathon? Ils savent bien que les filles nagent dans la mer à côté des garçons, quelle est la différence?", a-t-elle souligné.

Un autre élève, Aymane Abdallah, 16 ans, qui avait couru le marathon de 2012, a déploré l'annulation de la course, "expression de la liberté et qui montre que nous à Gaza sommes un peuple civilisé".

En 2012, l'UNRWA avait annulé, faute d'argent, les "Jeux d'été" qu'elle organisait chaque année à Gaza pour 250.000 enfants, ses camps d'été étant concurrencés par ceux du Hamas.

az-sst/dms/hj

PLUS:afp