NOUVELLES

La Malaisie bombarde les insurgés philippins sur l'île de Bornéo

05/03/2013 07:46 EST | Actualisé 05/05/2013 05:12 EDT

KUALA LUMPUR, Malaisie - La Malaisie a eu recours à des frappes aériennes et à des tirs de mortier, mardi, pour tenter de déloger les quelque 200 insurgés philippins qui occupent un village côtier de l'île de Bornéo depuis près d'un mois.

Cet assaut a été lancé après que des affrontements aient coûté la vie à huit policiers malaisiens et 19 Philippins au cours de la dernière semaine.

Quelque 200 membres d'un clan philippin musulman, dont plusieurs sont armés, ont envahi un village côtier malaisien dans l'État de Sabah le 9 février, insistant que le territoire leur appartient en vertu de documents datant du 19e siècle.

Le chef de la police nationale malaisienne, Ismail Omar, a indiqué que les policiers et les soldats pourchassaient les intrus dans une zone d'environ quatre kilomètres carrés. M. Ismail a ajouté que les forces de l'ordre ont essuyé des tirs.

Le premier ministre Najib Razak a défendu l'assaut, affirmant que la Malaisie a tout tenté pour résoudre la crise pacifiquement.

Le groupe d'intrus philippins est dirigé par le frère du sultan Jamalul Kiram III, de la province de Sulu, dans le sud des Philippines. Le groupe affirme que la Malaisie loue le territoire au sultanat depuis un siècle, une allégation qui n'a pas été commentée par le gouvernement malaisien.

D'autres intrus philippins, dont l'identité n'est pas connue, ont été repérés ailleurs dans Sabah.

L'État de Sabah se trouve à proximité du sud des Philippines. Des centaines de milliers de Philippins s'y sont rendus au cours des dernières années, dont plusieurs illégalement, à la recherche de travail.

PLUS:pc