NOUVELLES

Des oeuvres d'art de la collection du Séminaire dévoilées

05/03/2013 02:03 EST | Actualisé 04/05/2013 05:12 EDT

Dans le cadre du 350e anniversaire du Séminaire de Québec, le Musée de l'Amérique française présente une exposition consacrée aux oeuvres d'art et d'orfèvrerie tirées de la collection des beaux-arts amassée par les prêtres au fil des siècles.

L'exposition intitulée Révélations, l'art pour comprendre le monde, est à l'image des collections d'art du Séminaire de Québec qui étaient exposées dans les murs de l'Université Laval. Révélations propose une centaine d'oeuvres, notamment des toiles et sculptures d'artistes européens, canadiens et québécois. Des pièces d'orfèvrerie et de culte datant des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles font aussi partie des oeuvres présentées.

Le Séminaire a notamment acquis la collection de Joseph Légaré en 1974. Certaines oeuvres, qui avaient gardées secrètes, sont regroupées dans cette exposition, mentionne le conservateur Vincent Giguère. « On a une oeuvre d'art qui était mise au secret parce que la réputation du modèle, du portraituré, avait une conduite douteuse. On pense que le portait était probablement Mme Sarah Siddons ou Lady Hamilton, dont dans l'un et l'autre cas, c'était une actrice qui avait des agissements qui repoussaient les conventions sociales et l'autre était la maîtresse de l'amiral Nelson, qui était un héros national en Grande-Bretagne », mentionne M. Giguere.

Une salle de l'exposition évoque par ailleurs une pinacothèque, un lieu d'exposition qui servait comme lieu de ressourcement pour comprendre l'art européen, mais aussi un lieu où les artistes pouvaient venir copier des oeuvres d'art et enrichir leurs propres connaissances, explique M. Giguère.

Par ailleurs, la Sainte Face, gravée par Claude Mellan, est une des oeuvres exceptionnelles de la collection du Séminaire, fait savoir Vincent Giguère. « L'artiste a tracé le visage du Christ dans ses moindres détails en un seul trait de burin. C'est une oeuvre d'art de référence dans l'histoire de la gravure européenne et probablement le plus grand chef-d'oeuvre de Claude Mellan, ce grand artiste de la gravure française du XVIIe siècle. »

L'exposition Révélations, l'art pour comprendre le monde se poursuivra jusqu'au 15 mars 2015 au Musée de l'Amérique française.

PLUS:rc