DIVERTISSEMENT

Box office: la part des films québécois dans les entrées à son plus bas niveau depuis 2000

05/03/2013 11:03 EST | Actualisé 05/05/2013 05:12 EDT
Alliance Vivafilm

MONTRÉAL - Le cinéma québécois a obtenu une belle reconnaissance dans le circuit des festivals à travers le monde dans la dernière année, mais n'a pas toujours su trouver son public dans la province.

Les films québécois ont ainsi attiré 1,2 million de spectateurs, ce qui représente une baisse de 49 pour cent par rapport à 2011, indique mardi l'Institut de la statistique du Québec.

La part des films québécois s'est établie à six pour cent de l'assistance (11 pour cent en 2011), la plus faible proportion depuis 2000, alors qu'elle avait été de quatre pour cent.

Le palmarès des films québécois est dominé par un polar («Omertà») et une comédie («Goon : Dur à cuire»). Une seule comédie se retrouve dans les dix premières positions cette année, alors qu'on en comptait cinq en 2010 et en 2011.

Le film québécois «Rebelle», finaliste pour l'Oscar du meilleur film en langue étrangère cette année, arrive en 14e position.

Pour ce qui est de la fréquentation globale des cinémas et des ciné-parcs en 2012 au Québec, elle totalise 21 millions d'entrées, en baisse de cinq pour cent par rapport à 2011.

Les revenus enregistrés aux guichets ont baissé de quatre pour cent, à 170 millions $.

Le nombre de projections a reculé de un pour cent, à 922 000.

Ces résultats proviennent de l'Enquête sur les projections cinématographiques réalisée par l'Observatoire de la culture et des communications du Québec (OCCQ) de l'Institut de la statistique du Québec.

Numérisation des écrans presque complétée

Au 31 décembre 2012, 97 pour cent des écrans étaient numérisés dans la province, tandis que 92 pour cent des cinémas étaient équipés d'au moins un projecteur numérique.

Parmi les établissements indépendants, le taux de numérisation des salles se situe à 92 pour cent.

INOLTRE SU HUFFPOST

Gala des Écrans canadiens