Vers une nouvelle guerre des taux hypothécaires

Publication: Mis à jour:
HOUSE
Alamy

La Banque de Montréal annonce une baisse de son taux hypothécaire de 5 ans fermé à 2,99 %, ce qui pourrait relancer une guerre des taux hypothécaires au Canada.

À la même période en 2012, les institutions financières se livraient bataille sur le même terrain. La BMO avait démarré le bal avec une baisse de ses taux hypothécaires, et plusieurs banques rivales avaient tenté d'attirer les consommateurs avec des promotions similaires. Un an plus tard, le même scénario se dessine.

Des courtiers hypothécaires interrogés par le Globe and Mail affirment que certains Canadiens parviennent à négocier des taux hypothécaires fixes de 5 ans fermé aussi bas que 2,79 %, du jamais vu.

Au moment du dévoilement de leurs résultats financiers la semaine dernière, les grandes institutions financières canadiennes disaient entrevoir des mois plus difficiles en 2013. Le ralentissement de l'immobilier et l'endettement élevé des ménages poussent les Canadiens à la prudence. Pour attirer les consommateurs et gagner des parts de marché, les banques pourraient multiplier les promotions agressives.

Cette situation inquiète le ministre fédéral des Finances, Jim Flaherty. Une baisse des taux hypothécaires pourrait avoir l'effet contraire à celui souhaité par Ottawa, c'est-à-dire de ralentir le marché immobilier canadien. « Je verrais d'un bon oeil une légère baisse des prix des propriétés », a-t-il confié au Globe and Mail au début de l'année.

Sur le web

Vers une nouvelle guerre des taux hypothécaires

Le taux hypothécaire de référence reste inchangé