NOUVELLES

Un promoteur immobilier reporte le retrait d'une partie du mur de Berlin

04/03/2013 01:06 EST | Actualisé 04/05/2013 05:12 EDT

BERLIN - Un promoteur immobilier a annoncé lundi qu'il avait décidé de repousser à la mi-mars le retrait d'une partie d'une des rares sections du mur de Berlin toujours en place après que des milliers de personnes eurent manifesté contre le projet.

Vendredi, des centaines de manifestants en colère avaient empêché des travailleurs de la construction d'enlever une portion d'un tronçon du mur connu sous le nom d'East Side Gallery afin de créer un passage jusqu'à un projet résidentiel de luxe.

Les plans prévoient le retrait d'un morceau de 22 mètres de long. La section, longue de 1,3 kilomètre, a été peinte par des artistes après la chute du communisme et est très populaire auprès des touristes.

Lorsque la ville était encore séparée, cette section était située du côté est de la frontière érigée par l'Allemagne de l'Est et ne portait aucun des graffitis qui ornaient la façade ouest du mur.

Dimanche, des milliers de protestataires sont encore descendus dans la rue pour dénoncer le projet.

Les travaux devaient reprendre cette semaine, mais Volker Thoms, un porte-parole du promoteur Maik Uwe Hinkel, a déclaré lundi qu'ils avaient été suspendus jusqu'au 18 mars, date où les autorités et les habitants se réuniront pour discuter du problème.

Durant le week-end, M. Hinkel a parlé avec le maire de Berlin, Klaus Wowereit. Ce dernier s'est prononcé pour la première fois sur la question lundi, affirmant par voie de communiqué qu'il ne semblait pas nécessaire d'enlever une partie du mur.

M. Wowereit a indiqué qu'il fallait trouver une autre solution à ce retrait, qui a été approuvé par l'administration du district où est située l'East Side Gallery.

PLUS:pc