NOUVELLES

Observations sur la peine reportées pour l'adjudant Paul Ravensdale

04/03/2013 04:28 EST | Actualisé 03/05/2013 05:12 EDT

SHILO, Man. - Les observations sur la peine pour l'adjudant à la retraite de l'armée canadienne Paul Ravensdale, reconnu coupable de quatre accusations le mois dernier en cour martiale, ont été reportées à mardi à cause du mauvais temps au Manitoba.

L'audience devait s'amorcer lundi mais une tempête de neige a rendu la circulation difficile.

Le chef d'accusation le plus sérieux pour lequel le militaire a été reconnu coupable le mois dernier est celui d'infliction illégale de lésions corporelles. Il a cependant été acquitté du chef de meurtre non prémédité. Ravensdale est aussi coupable de deux accusations de manquement à ses obligations et d'une accusation de négligence dans l'exercice de ses fonctions militaires.

Les accusations ont été portées contre lui après un accident d'entraînement en 2010 en Afghanistan, lors duquel est mort un autre soldat. L'adjudant Ravensdale menait un test de mines antipersonnel, en février, lorsque l'un des engins explosifs a mal fonctionné et a projeté des centaines de billes d'aciers dans la mauvaise direction.

Les projectiles ont tué le caporal Joseph Baker, qui avait 24 ans, et blessé quatre autres soldats.

La poursuite a plaidé que Ravensdale avait ignoré les règles de sécurité et permis à des soldats de se tenir trop près de la mine, mais la défense a soutenu que l'accusé ne faisait que suivre des plans approuvés par ses supérieurs.

Le major Darryl Watts, un réserviste des Forces armées canadiennes, a quant à lui évité la prison pour le rôle qu'il a joué dans cet accident. Il a cependant été rétrogradé au rang de lieutenant et a écopé d'un blâme.

PLUS:pc