NOUVELLES

Mali: un autre leader des insurgés islamistes pourrait avoir été tué

04/03/2013 08:56 EST | Actualisé 04/05/2013 05:12 EDT

PARIS - Un autre leader des insurgés islamistes qui s'étaient emparés du nord du Mali a probablement été tué.

Le chef d'état-major de l'armée française, l'amiral Édouard Guillaud, a admis lors d'une entrevue à la radio lundi que Abou Zeid a probablement perdu la vie. Il a expliqué que les soldats sur le terrain ne peuvent immédiatement inspecter les dégâts causés par toutes les bombes larguées sur les positions rebelles.

L'Algérien Abou Zeid compterait parmi les dirigeants d'Al-Qaida au Maghreb islamique, un groupe qui s'est rendu responsable de l'enlèvement de plusieurs étrangers.

Les responsables tchadiens avaient annoncé la mort d'Abou Zeid vendredi.

Puis, le lendemain, le responsable militaire tchadien, le général Zakaria Ngobongue, avait affirmé que ses hommes ont abattu Mokhtar Belmoktar, le cerveau présumé de la prise d'otages qui a coûté la vie à 36 étrangers en Algérie en janvier.

L'amiral Guillaud a dit demeurer prudent face aux informations qui circulent sur les sites djihadistes, selon lesquelles Belmoktar serait toujours vivant.

PLUS:pc