NOUVELLES

L'Unesco prête à envoyer rapidement une mission d'évaluation au Mali

04/03/2013 07:09 EST | Actualisé 04/05/2013 05:12 EDT

L'Unesco est prête à envoyer une mission d'experts au Mali pour évaluer les dégâts causés au patrimoine dans le nord du pays dès que la sécurité le permettra, a déclaré lundi la directrice générale de l'organisation Irina Bokova.

Mme Bokova, en visite à l'ONU à New York, a aussi indiqué à des journalistes que le plan d'action de l'Unesco (organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture) pour le Mali n'était pas encore totalement financé. L'Unesco "contacte des donateurs potentiels", a-t-elle dit.

Ce plan d'action, évalué à 11 millions de dollars pour réhabiliter le patrimoine culturel du nord du Mali et sauvegarder les manuscrits anciens de Tombouctou, avait été adopté en février à Paris. Ces 11 millions sont "une estimation très préliminaire", a souligné Mme Bokova.

L'Afrique du Sud, la France, la Norvège ou le Luxembourg ont déjà annoncé leur soutien à certains aspects du plan d'action.

Il faudra auparavant envoyer une mission d'évaluation sur place et l'Unesco est prête à le faire "dès que possible (..), la semaine prochaine" s'il le faut, a affirmé Mme Bokova, précisant être "en contact étroit" avec les autorités françaises pour déterminer le moment opportun.

Les groupes islamistes armés qui occupaient le nord du Mali, avant d'en être partiellement chassés par l'intervention militaire française, ont détruit plusieurs mausolées de saints musulmans ainsi que des manuscrits à Tombouctou.

Mme Bokova a expliqué que l'Unesco avait promis de reconstruire les mausolées. Quant aux manuscrits, "une très petite partie heureusement, estimée entre 2.000 et 3.000, a été brûlée", sur les quelque 300.000 qui se trouvaient à Tombouctou.

Elle a cependant mis l'accent sur la nécessité de surveiller un éventuel trafic de ces manuscrits "car nous ne savons pas combien sont entre les mains des extrémistes".

avz/sam

PLUS:afp