NOUVELLES

L'ONU exige la fin des violences contre les femmes

04/03/2013 05:59 EST | Actualisé 04/05/2013 05:12 EDT

NEW YORK, États-Unis - La directrice exécutive d'ONU Femmes, Michelle Bachelet, a déclaré lundi qu'il était inacceptable que jusqu'à 70 pour cent des femmes sur la planète risquent d'être battues, violées, agressées ou mutilées au cours de leur vie et a demandé à ce que des mesures soient adoptées pour mettre fin à cette violence.

Mme Bachelet a affirmé que la 57e session de la Commission sur le statut de la femme des Nations Unies, qui s'est amorcée lundi à New York, était historique parce que c'était la plus importante rencontre internationale portant sur la lutte contre la violence à l'égard des femmes et des filles à avoir jamais eu lieu.

L'ancienne présidente du Chili a soutenu qu'un engagement politique était nécessaire pour en finir avec les agressions subies par les femmes.

Elle a rappelé le cas de Malala Yousafzai, une Pakistanaise de 15 ans qui a reçu une balle dans la tête pour avoir défendu le droit des filles à l'éducation, et celui de jeunes femmes récemment mortes en Inde et en Afrique du Sud après avoir été brutalement violées.

La 57e session de la Commission se terminera le 15 mars.

PLUS:pc