NOUVELLES

La famille de Nik Zoricic remet en cause les conclusions de l'enquête suisse

04/03/2013 05:23 EST | Actualisé 04/05/2013 05:12 EDT

TORONTO - Les avocats de la famille du skieur canadien Nik Zoricic songent intenter des poursuites après que les enquêteurs suisses aient conclu que le décès du skieur dans une étape de la Coupe du monde de ski-cross était dû à un accident.

La firme torontoise Danson Recht a déclaré lundi que les autorités suisses ont émis des conclusions «inacceptables et insultantes» à la suite de l'enquête policière lancée en marge du décès survenu en mars 2012.

Zoricic a subi des blessures mortelles à la tête après avoir raté l'atterrissage de son dernier saut de la course de Grindewald. Il était âgé de 29 ans.

La police du canton de Berne a refusé de commenter pendant l'enquête et le bureau du procureur du canton n'a pas officiellement émis son rapport encore.

La FIS a depuis resserré les mesures de sécurité en ski-cross, notamment pour le design de parcours.

PLUS:pc