NOUVELLES

Ken Read quitte son poste de directeur du programme d'hiver d'À nous le podium

04/03/2013 04:44 EST | Actualisé 04/05/2013 05:12 EDT

CALGARY - Ken Read a quitté son poste de directeur du programme des sports d'hiver d'À nous le podium (ANP) à moins d'un an des Jeux de Sotchi.

Read croit qu'il s'agit du bon moment pour procéder à un changement à la tête de l'organisme canadien, alors que la majorité du travail a déjà été complété en vue de ces JO.

«Je suis avec ANP dans une forme ou une autre depuis 10 ans, a déclaré Read à La Presse Canadienne, lundi. C'est une longue période. Je suis 100 pour cent dédié à ce que fait ANP et à ce qu'il apporte au sport canadien, mais je crois aussi qu'on faisait du multitâches. Il y a un temps où vous pouvez faire cela mais ensuite, vous laissez la place à quelqu'un d'autre.»

L'objectif du Canada aux Jeux de Sotchi est de dominer toutes les nations au tableau des médailles et parmi les trois premières au chapitre des médailles d'or paralympiques.

Read est devenu le directeur du programme au mois de mai 2010, peu après l'excellente prestation du Canada aux Jeux d'hiver de Vancouver. Les directeurs sportifs d'été et d'hiver d'ANP sont sous les ordres de la cheffe de la direction Anne Merklinger. Le contrat de Read devait venir à échéance en 2014.

La planification à long terme du programme en vue des Jeux d'hiver de 2018, à Pyeongchang, en Corée du Sud, s'amorcera le mois prochain. Read dit avoir informé Merklinger il y a deux semaines de son intention de ne pas demeurer en poste pendant la prochain olympiade. Il quittera son poste le 28 mars.

«Il n'y a jamais un bon moment pour À nous le podium de perdre une personne-clé , a dit Merklinger. Je pense qu'il est juste de dire que Ken aura participé à la conquête de chaque médaille à Sotchi.

«Ken a été un incroyable leader pour les sports d'hiver et a continué d'exiger davantage des fédérations des sports d'hiver en vue des Jeux de 2014.

«Ce qu'il y a de positif, c'est qu'il a bâti une solide fondation avec les gens des sports d'hiver qu'il a dirigés. Toute cette équipe gardera le cap sur ce qui doit être fait afin d'appuyer les athlètes et les entraîneurs pour qu'ils bénéficient d'une préparation optimale en prévision de Sotchi.»

Il s'agit des deuxièmes Jeux d'affilée où ANP doit composer avec le départ d'un dirigeant-clé. À un an des Jeux de Londres, le chef de la direction Alex Baumann avait aussi quitté ses fonctions.

Merklinger, qui a succédé à Baumann, a indiqué qu'elle assumerait les fonctions de Read jusqu'à ce qu'un nouveau directeur des sports d'hiver soit nommé, en mai prochain.

«Nous effectuerons une très bonne recherche, à l'échelle mondiale, a-t-elle noté. Mais nous avons de grands leaders des sports d'hiver au Canada. Nous devons nous assurer qu'il n'y a pas de distraction entre maintenant et les Jeux de Sotchi. Ça fera évidemment partie de ce processus.»

Depuis que Read, qui a représenté le Canada en ski alpin de 1973 à 1983, prenant part à deux JO, a pris en charge le programme d'À nous le podium, les athlètes canadiens des sports d'hiver ont régulièrement obtenu d'excellents résultats dans leurs disciplines respectives. Il est confiant que ça demeurera le cas.

«De dire que nous voulons nous battre pour la première place, c'est tout une prise de position en soi, a-t-il indiqué. Ça dit aussi: 'On vous donne les ressources nécessaires, à vous de vous présenter à vos différentes compétitions sans douter de vous. Tout ce que vous avez à faire, c'est de faire ce que vous aimez'.»

PLUS:pc