NOUVELLES

Jérusalem: le député Moshe Feiglin expulsé de l'esplanade des Mosquées

04/03/2013 06:05 EST | Actualisé 04/05/2013 05:12 EDT

Le député Moshé Feiglin, chef de file du lobby des colons au sein du Likoud, parti au pouvoir en Israël, a été expulsé lundi de l'esplanade des Mosquées, a annoncé une porte-parole de la police, Louba Samri.

"Moshé Feiglin s'est rendu sur l'esplanade des Mosquées. Il a tenté de pénétrer dans une des mosquées, dont l'entrée est interdite aux non-Musulmans", a déclaré Mme Samri dans un communiqué.

"Un policier et un responsable du Waqf (l'administration des Biens religieux musulmans, en charge du site) lui ont interdit d'entrer mais il a insisté en faisant valoir qu'il était député. Il a été expulsé, sous les cris des musulmans qui priaient sur place", précise le texte.

Au coeur de la Ville sainte, l'explanade que les musulmans appellent le "Noble sanctuaire" (Haram al-Charif) et les juifs le "Mont du Temple", en référence à l'ancien temple de Jérusalem, est un lieu sacré pour l'islam comme pour le judaïsme et une source de tensions entre les deux communautés.

Ce site, l'un des plus sensibles au monde, se trouve dans le secteur oriental de Jérusalem, occupé et annexé par Israël depuis 1967, dont les Palestiniens veulent faire la capitale de l'Etat auquel ils aspirent.

Moshé Feiglin a déjà tenté à plusieurs reprises de prier sur l'esplanade.

La coupole dorée du Dôme du Rocher est considérée comme une "provocation" pour une minorité de juifs radicaux, qui militent activement pour la construction d'un troisième Temple à sa place.

Si l'ensemble des juifs religieux prient quotidiennement pour la reconstruction du Temple, l'immense majorité considère cependant que, pour des raisons religieuses, il est interdit de pénétrer dans ce Saint des Saints.

dms/sst/fc

PLUS:afp