DIVERTISSEMENT

Human Human sort un EP gratuit et un magazine le même jour ! (VIDÉO)

04/03/2013 06:21 EST | Actualisé 04/05/2013 05:12 EDT

Amis depuis qu’ils ont 12 ans, Olivier Larouche, Louis Lupien, Félix Roy et Maxim-St-Jean ont roulé leur bosse avec le groupe GIRL pendant des années, avant de former Human Human. Aujourd’hui âgés de 23 ans, les quatre gars originaires de la Rive-Sud de Montréal viennent de lancer un EP éponyme où leur fascination pour les années 80 côtoie la jeunesse désinvolte de 2013.

Que les fans de la première heure se le tiennent pour dit : GIRL est mort et enterré. « Quand on est entré en studio pour enregistrer le dernier EP, on s’est rendu compte que notre style musical avait pas mal changé depuis nos débuts », explique Olivier Larouche, batteur du groupe. « GIRL faisait de la musique pop très simple, du genre tout le monde est heureux. Mais avec Human Human, on offre quelque chose de plus profond. »

Le musicien décrit le nouveau son de la formation comme un mélange d’indy, de pop et de rock, avec plusieurs influences issues des années 80. « On écoute souvent The Cure, The Smiths ou Echo & the Bunnymen. Quand on avait 12 ans, on a commencé à faire de la musique parce qu’on trippait sur Coldplay en malade mental. Mais avec le temps, on est allé chercher un côté eighties. Dans le vidéoclip de la chanson HOME, on est allé à fond dans la symbolique de ces années-là, avec des visages sans émotion et un look ultra léché. »

Partisans de la philosophie do it yourself, les membres de la formation travaillent depuis leurs débuts sans agent, ni maison de disque. « On est un peu control freak et ça fonctionne très bien comme ça. Étant donné qu’on est des francophones qui chantent en anglais au Québec, c’est un peu plus difficile de trouver du monde qui veut embarquer dans notre projet. Pour l’instant, on va à Toronto et on joue pas mal dans les universités américaines. Je pense qu’on est légèrement snobé ici. On ne fait pas partie du courant indy hipster des groupes anglophones qui ont beaucoup de succès présentement. »

Le quatuor n’en est pas moins sérieux dans son désir de percer au Québec et un peu partout ailleurs. « On se voit jouer sur des scènes énormes toute notre vie. Notre album de 11 chansons est déjà prêt, mais on y va une étape à la fois. C’est plus difficile de lancer un album complet sans équipe. Pour le moment, on souhaite que le EP circule le plus possible. »

En plus d’offrir sa musique gratuitement sur Internet, Human Human tenait à produire un livret sous forme de magazine. « Comme on est des gros trippeux de photographie, on a demandé à quatre artistes montréalais qu’on aime beaucoup de s’inspirer des chansons du EP. Par la suite, on a monté un magazine de 28 pages avec les textes de nos chansons et leurs photos. »

Après leur lancement à la Sala Rossa le 4 mars, les quatre gars de Human Human seront en spectacle au Divan Orange le 18 avril prochain.

Pour le téléchargement gratuit du EP, on clique ici.