NOUVELLES

Cristiano Ronaldo retourne à Manchester pour y affronter le United

04/03/2013 12:00 EST | Actualisé 04/05/2013 05:12 EDT

MANCHESTER, Royaume-Uni - Comme si une place en quarts de finale de la Ligue des Champions ne suffisait pas comme enjeu, il y aura plusieurs trames dramatiques à se mettre sous la dent à Old Trafford, mardi.

Non seulement l'une des grandes stars du passé du Manchester United sera-t-elle de retour — on parle ici de Cristiano Ronaldo —, mais le joueur qui a le plus d'ancienneté au sein du club anglais — Ryan Giggs — s'apprête de son côté à atteindre un jalon important dans sa carrière.

Et il y aura le match en soi, alors que Man U et le Real Madrid sont à égalité 1-1 à la suite du match aller de cette huitième de finale de la Ligue des Champions.

«C'est difficile de trouver mieux, a souligné le manager du United Alex Ferguson, lundi. On a deux grands clubs qui ont de grandes histoires, et ça se dessine comme un match potentiellement merveilleux.»

«Le monde s'arrêtera pour regarder cette série, qui n'a pas l'allure d'une simple série. Elle a l'allure d'une finale», a de son côté lancé l'entraîneur du Real Jose Mourinho.

Ce sera le 1000e match de Giggs chez les seniors, et aussi la première présence de Ronaldo dans l'enceinte de Man U depuis qu'il est devenu le joueur le plus dispendieux du monde en 2009. À l'époque, il avait quitté le club anglais et s'était joint à l'équipe madrilène pour une somme de 80 millions d'euros (131 millions $ US à l'époque).

«Je crois qu'il aura droit à une très belle réception, a avancé le milieu du Real Xabi Alonso. Mais une fois que le match sera commencé, tout cela sera remplacé par le désir de chacun de faire de son mieux pour son équipe.»

Même s'il a vu son joueur vedette quitter le club, Ferguson n'a eu que de bons mots pour Ronaldo, le qualifiant d'«athlète suprême».

«Ma plus grande inquiétude, c'est qu'il se présente sur le terrain, a lancé Ferguson à la blague. À quoi faut-il s'attendre d'une équipe qui compte Ronaldo? Vous devez vous attendre à vivre des problèmes pendant la soirée et il faut essayer de les réduire au minimum, du mieux que vous le pouvez. Ce ne sera pas facile.»

Et les joueurs du Man U doivent prendre garde de ne pas se laisser distraire par Ronaldo, du moins pas au point d'oublier leur propre plan de match.

«Si nous abordons le match en pensant aux dommages que pourrait causer Cristiano, alors nous oublierons certaines des choses que nous sommes capables d'accomplir», a noté Ferguson.

C'est Ferguson qui a aidé Ronaldo à devenir l'un des joueurs les plus dangereux offensivement du monde du football, pendant le séjour de six ans de ce dernier avec le United.

Quand Ronaldo a quitté en 2009, peu de gens s'attendaient à ce que Giggs jouerait encore au plus haut niveau quatre ans plus tard. Mais l'ailier gallois de 39 ans demeure un élément important de l'équipe.

«Tu te donnes différents objectifs au début de ta carrière. Tu veux percer l'alignement de l'équipe, ensuite tu veux rester avec l'équipe, puis tu veux gagner des choses... et tu ne penses jamais que tu vas un jour te trouver en position de disputer un 1000e match», a affirmé Giggs, dont le contrat actuel sera échu à la fin de la prochaine saison.

«Je suis fier de ce que j'ai fait. J'ai travaillé fort, et bien des choses ont tourné en ma faveur — comme par exemple, le manager qui a toujours été le même, et le fait de jouer avec de bons joueurs.»

Ferguson a accordé un repos à Giggs, samedi, dans un match remporté 4-0 aux dépens de Norwich qui a permis à Manchester United de se doter d'une avance de 15 points au sommet du classement de la Premier League. C'était afin que Giggs puisse garder ses forces pour mardi, Ferguson affirmant qu'il «lui en devait une». Il reste toutefois à voir s'il enfilera l'uniforme à titre de partant ou de substitut.

«Son expérience des grands rendez-vous nous est vitale», a indiqué Ferguson.

Giggs a participé à quatre finales de la Ligue des Champions. Il l'a emporté en 1999 et 2008.

PLUS:pc