NOUVELLES

Vatican: les cardinaux commencent à discuter de la succession de Benoît XVI

04/03/2013 06:36 EST | Actualisé 04/05/2013 05:12 EDT
AP
In this photo provided by the Vatican newspaper L'Osservatore Romano, cardinals attend a meeting, at the Vatican, Monday, March 4, 2013. Cardinals from around the world have gathered inside the Vatican for their first round of meetings before the conclave to elect the next pope, amid scandals inside and out of the Vatican and the continued reverberations of Benedict XVI's decision to retire. (AP Photo/L'Osservatore Romano, ho)

VATICAN, État de la Cité du Vatican - Les cardinaux ont annoncé lundi qu'ils voulaient discuter avec l'administration du Vatican des allégations de corruption et de copinage au sein de l'Église catholique avant d'élire le successeur de Benoît XVI, preuve que l'ombre du scandale des fuites de documents plane sur le conclave.

Selon le Vatican, 107 des 115 cardinaux ayant le droit de voter ont assisté lundi à la première des rencontres préparatoires en vue du conclave, durant lesquelles les prélats organisent l'élection, discutent des problèmes de l'Église et apprennent à se connaître avant de choisir le nouveau pontife.

Lundi, les cardinaux ont prêté un serment de confidentialité et ont décidé d'écrire une lettre pour exprimer leur gratitude à Benoît XVI, dont la démission a ébranlé l'Église déjà mise à mal par plusieurs scandales à l'intérieur et à l'extérieur du Vatican.

Les lacunes de l'administration du Saint-Siège ont été dévoilées au grand jour l'an dernier avec la publication de documents volés sur le bureau de Benoît XVI faisant état de complots et de querelles ainsi que d'allégations de corruption, de népotisme et de copinage au sommet de la hiérarchie de l'Église.

Le majordome de l'ancien pontife a été reconnu coupable d'avoir dérobé les papiers et de les avoir transmis à un journaliste. Il a depuis obtenu le pardon papal.

De son côté, le pape émérite est demeuré tapi dans le château Gandolfo, sa résidence temporaire, pendant que les discussions concernant sa succession se déroulaient à Rome.

Aucune date n'a été fixée jusqu'à présent pour le début du conclave. Le doyen du Collège des cardinaux a indiqué que la question ne serait pas réglée tant que les derniers membres ne seraient pas arrivés dans la capitale italienne.

Huit cardinaux sont toujours attendus à Rome. Certains avaient des engagements prévus depuis longtemps, d'autres étaient en route. Leur absence n'a toutefois pas retardé les préparatifs pour le conclave.

La rumeur veut que le conclave commencera aux alentours du 11 mars avec pour objectif d'avoir un nouveau pape en place d'ici le 17 mars, soit une semaine avant le dimanche des rameaux et le début de la semaine sainte.

Avec 115 électeurs, il faudra 77 votes à un candidat pour être élu pontife.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les favoris pour succéder au pape Benoît XVI
Le pape Benoît XVI, de 2005 à 2013