NOUVELLES

Conclave: il faut être "prêt" à tout, affirme le papabile canadien

04/03/2013 03:31 EST | Actualisé 04/05/2013 05:12 EDT

Le cardinal canadien Marc Ouellet, considéré comme bien placé pour succéder à Benoît XVI, a déclaré lundi qu'il lui fallait "être prêt" à toute éventualité, tout en estimant qu'"un certain nombre" d'autres cardinaux avaient plus de chances que lui d'être élus.

"La position que j'occupe actuellement dans l'Eglise est la raison principale pour laquelle mon nom circule", a déclaré sur Radio-Canada Mgr Ouellet, qui dirige l'importante congrégation pour les évêques au Vatican.

Mais "je ne peux pas ne pas y penser maintenant", a-t-il poursuivi, interrogé sur la possibilité qu'il succède au pape démissionnaire.

"Raisonnablement, je dois entrer au conclave en me disant +si jamais... si jamais...+. J'avoue que cela me fait réfléchir, cela me fait prier, cela me fait peur un peu. Je suis très conscient de la lourdeur de la tâche", a-t-il ajouté.

"Alors il faut être prêt à n'importe quelle éventualité, mais je crois qu'il y a un certain nombre de personnes qui ont plus de chances que moi d'être élues", a encore affirmé le cardinal Ouellet.

Quant au prochain pape, il devra, certes, "être plus jeune" mais surtout s'attaquer au "chantier" des nouveaux médias, dont "l'explosion" a un impact important sur les jeunes.

"Nous avons vraiment à inventer une présence et une façon de comprendre et de nous exprimer à travers les nouveaux médias (...). C'est tout un chantier pour l'Eglise, pour le pape comme pour l'ensemble de l'Eglise", a-t-il conclu, tout en regrettant qu'il n'ait pas encore trouvé le temps pour se mettre à "tweeter".

via/sab/are

PLUS:afp