NOUVELLES

C1 - Dortmund - Lewandowski, l'objet de convoitises

04/03/2013 11:32 EST | Actualisé 04/05/2013 05:12 EDT

Donné partant l'été 2014 au Bayern Munich, le buteur polonais Robert Lewandowski reste pour l'heure le fer de lance de l'attaque du Borussia Dortmund, qui veut poursuivre l'aventure en Ligue des champions, mardi contre le Shakhtar Donetsk, en 8es de finale retour (2-2).

Son agent a récemment lancé des pistes, son club a laissé entendre des choses, le Bayern a joué les désintéressés... "Moi je me concentre sur Dortmund jusqu'à la fin de saison. Tout le reste m'est égal", a rétorqué le joueur de 24 ans, soulignant que son contrat avec le Borussia court jusqu'en 2014.

"Depuis des semaines mon nom est souvent cité. Mais je pense que je joue encore mieux sous la pression", avait-il déclaré avant son doublé samedi contre Hanovre (3-1) de retour anticipé d'une suspension réduite de trois à deux matches par la DFB.

Il est désormais co-meilleur buteur du championnat avec 16 buts, dont une série de 7 sur les six derniers matches joués en championnat, bien que muet lors de l'élimination (1-0) en Coupe nationale face au Bayern la semaine passée.

Sa dernière prestation a immédiatement relancé les rumeurs, comme celle venant d'outre-Manche où le Daily Mirror évoquait un "paquet" de 60 millions de Manchester City pour s'offrir Lewandowski et l'Argentin Gonzalo Higuain (Real Madrid).

Quelle ascension pour ce fils d'un judoka et d'une volleyeuse, passé par la réserve du Legia puis le Znic Pruszkow avant de faire des éclats au Lech Poznan au point d'attirer l'attention de Dortmund, qui l'a fait venir dans la Ruhr pour 4,5 millions d'euros.

Une bonne affaire puisqu'après une première année dans l'ombre de Lucas Barrios, le jeune international a relégué le Paraguayen sur le banc pour terminer la saison avec 22 buts. Avant d'ajouter un triplé contre le Bayern en finale de la Coupe d'Allemagne pour le premier doublé du Borussia.

En confiance, l'international polonais s'est hissé au niveau des grands artilleurs européens, s'offrant un but pour battre le Real Madrid (2-1) à Dortmund et faisant vivre un cauchemar à la défense de l'Ajax (3 buts en deux matches) en phase de poules.

Puissant, rapide, technique et à l'aise dans le jeu de tête, "The Body" (son surnom à cause de son torse puissant) esquisse à lui seul un Larousse illustré de l'avant-centre. Sans oublier les cadeaux aux copains (11 passes décisives toutes compétitions confondues cette saison) de la bande à Jürgen Klopp.

A Donetsk, il a inscrit son 5e but européen cette saison, autant que le déjà légendaire Lionel Messi. De quoi donner encore plus de regrets au coach roumain du Shakhtar Mircea Lucescu qui "enrage encore de ne pas l'avoir pris" lorsque le Polonais lui "avait été proposé cinq ans plus tôt".

"Je veux marquer plus de buts et atteindre d'autres objectifs avec le BVB", a prévenu "Levi", conscient qu'il ne faut pas se reposer sur le nul du match aller face à "une équipe dangereuse à l'extérieur".

Histoire de faire monter un peu plus encore sa cote -on parle déjà de 30 millions d'euros- et faire l'objet de nouvelles convoitises...

sg/pgr/gv

PLUS:afp